Coronavirus: l'UGent rapatriera à ses frais les étudiants qui souhaitent quitter la Chine

Coronavirus: l'UGent rapatriera à ses frais les étudiants qui souhaitent quitter la Chine
Coronavirus: l'UGent rapatriera à ses frais les étudiants qui souhaitent quitter la Chine - © JASPER JACOBS - BELGA

L'université de Gand (UGent) aidera les étudiants qui souhaitent fuir l'épidémie de coronavirus à quitter la Chine, indique-t-elle mardi. Elle aidera également à trouver de nouvelles destinations aux quatre étudiants et à la dizaine de membres du personnel qui ne veulent plus s'y rendre.

La KULeuven et l'université d'Anvers ont déclaré qu'elles ne laisseraient plus leurs étudiants partir vers la Chine. L'UGent a, elle, pris des précautions en informant ses étudiants et son personnel mais sans leur interdire de se rendre dans l'Empire du Milieu, tant qu'ils suivent les recommandations des Affaires étrangères.

"L'UGent est bien évidemment consciente du problème mais ne formule pas d'interdiction pour l'instant", explique un porte-parole de l'établissement. "Ce serait le cas si la destination de voyage était dans la province de Hubei, comme l'indique le SPF Affaires étrangères." Quatre étudiants et une dizaine de membres du personnel doivent se rendre en Chine dans les prochains mois. "Nous comprendrions qu'ils ne veulent plus faire ce voyage. Si les étudiants eux-mêmes souhaitent changer de destination, l'UGent les aidera à en trouver une nouvelle, à condition qu'ils nous le fassent savoir rapidement."

Quant aux étudiants qui sont actuellement en Chine, ils peuvent rester. "S'ils estiment qu'il n'y a rien à faire d'autre que rentrer, alors ils seront pris en charge par l'UGent", poursuit le porte-parole. "Nous faisons cela car tout indique que l'activité académique n'est pas près d'être relancée pour le moment."

Coronavirus : mesures de protection et rapatriement

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
Soir Première
en direct

La Première Bxl

Soir Première