Coronavirus: l'Italie a reçu des millions de doses de vaccin en moins

L'Italie a reçu plusieurs millions de doses de vaccin anti-Covid en moins au cours du 1er trimestre de l'année par rapport à ses prévisions datant pourtant de début mars et intégrant les baisses des livraisons qui avaient été annoncées. Selon un document daté du 3 mars, le gouvernement espérait recevoir 15,69 millions de doses au premier trimestre, mais les chiffres du ministère de la Santé, arrêtés à l'aube du 1er avril, évoquent 11,25 millions de doses livrées dans la péninsule.

Alors que 84% des doses reçues jusqu'ici ont été administrées, les retards de livraisons du vaccin AstraZeneca représentent la principale cause du non-respect du tableau de marche prévu par le gouvernement. Sur les 5,35 millions de doses d'AstraZeneca, le fabriquant en avait livré seulement 2,75 millions au 31 mars, même si le commissaire du gouvernement pour la gestion de la pandémie de Covid-19 a annoncé jeudi que "entre aujourd'hui et demain 1,3 million de doses" de ce vaccin arriveront en Italie.

Nous devrons malheureusement suspendre les vaccinations

Le nouveau chef du gouvernement italien Mario Draghi a déclaré en février, à son arrivée au pouvoir, que la vaccination de la population italienne contre le Covid-19 représentait sa priorité numéro un, alors que le pays a enregistré pratiquement 110.000 morts depuis le début de la pandémie. Le projet du gouvernement était de passer d'environ 170.000 doses administrées par jour début mars à 300.000 vers la fin mars, pour atteindre 500.000 par jour dans la seconde moitié d'avril et arriver à l'immunité collective vers fin septembre-début octobre.

Or le chiffre le plus important de doses administrées, mercredi, est à peine supérieur à 270.000, loin de l'objectif fixé. Plusieurs régions ont prévenu jeudi qu'elles pourraient être obligées de fermer provisoirement leurs centres de vaccination. "Si (les vaccins) n'arrivent pas dans les 24 heures, nous devrons malheureusement suspendre les vaccinations", a ainsi averti Alessio D'Amato, le responsable de la santé de la région de Rome.

 

Sur le même sujet...

JT du 26/03/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK