Coronavirus : l'Institut Pasteur et le géant Merck arrêtent leurs projets de vaccins, les premiers essais ne sont pas concluants

L'Institut Pasteur a annoncé lundi qu'il arrêtait le développement de son principal projet de vaccin contre le Covid-19, car les premiers essais ont montré qu'il était moins efficace qu'espéré.

Un autre acteur français, le laboratoire Sanofi, avait annoncé en décembre que son vaccin avait pris du retard et ne serait prêt que fin 2021, en raison de résultats moins bons qu'attendu.
L'Institut Pasteur a annoncé lundi qu'il arrêtait le développement de son principal projet de vaccin contre le Covid-19, car les premiers essais ont montré qu'il était moins efficace qu'espéré. Un autre acteur français, le laboratoire Sanofi, avait annoncé en décembre que son vaccin avait pris du retard et ne serait prêt que fin 2021, en raison de résultats moins bons qu'attendu. - © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT - AFP

L’Institut Pasteur a annoncé ce lundi qu’il arrêtait le développement de son principal projet de vaccin contre le Covid-19, car les premiers essais ont montré qu’il était moins efficace qu’espéré.

Un autre acteur français, le laboratoire Sanofi, avait annoncé en décembre que son vaccin avait pris du retard et ne serait prêt que fin 2021, en raison de résultats moins bons qu’attendu.

Le laboratoire pharmaceutique américain Merck a annoncé lundi qu'il interrompait le travail sur deux potentiels vaccins contre le Covid-19, dont celui développé en collaboration avec l'institut Pasteur, estimant qu'ils n'étaient pas plus efficaces que ceux développés par d'autres sociétés. La compagnie annonce qu'elle va alors concentrer les "moyens de recherche et de production sur deux traitements thérapeutiques" pour lutter contre le virus. 

En effet, le vaccin développé par Merck semblait "être bien toléré mais déclenchait une réponse immunitaire inférieure à celles observées après une infection naturelle et celles rapportées par les autres vaccins contre le SRAS-COV-2/COVID-19". 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK