Coronavirus : l’Indonésie ramène à cinq jours la quarantaine imposée aux voyageurs internationaux

L’Indonésie a décidé de ramener à cinq jours au lieu de huit la quarantaine imposée aux voyageurs internationaux, alors que sa populaire île de Bali s’apprête à accueillir de nouveau les touristes, ont indiqué les autorités mercredi.

L’aéroport de Ngurah Rai à Bali rouvrira jeudi ses liaisons internationales, après avoir été fermé aux voyages hors Indonésie durant des mois en raison de l’épidémie de coronavirus.

Chargé du tourisme sur l’île, Putu Astawa ne s’attend toutefois pas à voir débarquer des touristes en nombre dans les prochains jours. "La réouverture est trop soudaine. Peut-être seront-ils plus nombreux en novembre", a-t-il avancé.

Par ailleurs, le ministère de la Justice a émis mercredi un décret autorisant les réalisateurs étrangers en déplacement en Indonésie pour leur travail à faire valoir un simple visa touristique, dans le but de soutenir la reprise économique.


►►► À lire aussi : L’Indonésie appelle à l’aide, submergée par la flambée du variant Delta


Le responsable de la gestion de la pandémie, Luhut Pandjaitan, avait déjà annoncé lundi que les personnes en provenance de 18 pays seraient autorisées à entrer sur le territoire indonésien dès jeudi. Ces pays n’ont pas été précisés mais Luhut Pandjaitan a exclu de la liste Singapour, en proie à une recrudescence des contaminations.

Après un pic en juin et juillet, qui avait mis les hôpitaux du pays sous pression, l’Indonésie a graduellement relâché les restrictions anti-Covid-19. Ces dernières semaines, le nombre d’infections a baissé à un rythme régulier, passant sous la barre des 1500 cas quotidiens.

Le pays, dont la population atteint les 270 millions, a enregistré 4,2 millions de contaminations par le coronavirus et plus de 142.000 décès depuis l’apparition du virus.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK