Coronavirus : L'ex-GSK, Luc Debruyne, proposé comme conseiller spécial de la commissaire européenne à la Santé

Coronavirus : Luc Debruyne (ex-GSK) proposé comme conseiller spécial de la commissaire européenne à la Santé
Coronavirus : Luc Debruyne (ex-GSK) proposé comme conseiller spécial de la commissaire européenne à la Santé - © DIRK WAEM - BELGA

Le Belge Luc Debruyne, issu de la KULeuven et qui a eu une longue carrière au sein du géant pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK), devrait devenir la semaine prochaine le "conseiller spécial" des commissaires européens Stella Kyriakides (Santé) et Thierry Breton (Marché intérieur). L’objectif est d’enrichir la stratégie européenne de lutte contre le coronavirus et ses nouveaux variants de son expérience de l’industrie pharmaceutique.

"La semaine prochaine, on proposera au collège des commissaires de nommer Luc Debruyne conseiller spécial des commissaires Kyriakides et Breton", a indiqué vendredi le porte-parole en chef de l’exécutif européen, Eric Mamer. Celui-ci expliquait les derniers éléments opérationnels décidés pour concrétiser l'"incubateur HERA". Présenté mercredi par la Commission, il s’agit de sa stratégie pour faire en sorte que l’UE soit préparée au mieux à l’émergence de nouveaux variants du virus, prête à y réagir promptement avec une détection rapide, des vaccins adaptés, etc.

Luc Debruyne a été pendant plusieurs années à la tête de la division vaccins de GSK. Il est actuellement conseiller stratégique auprès du CEO de CEPI (Coalition for Epidemic Preparedness Innovations), la "Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies". Il s’agit d’une des instances qui gère, aux côtés de l’OMS entre autres, l’initiative Covax, qui vise à faire parvenir aux pays pauvres des vaccins contre le coronavirus.

C’est Pierre Delsaux de la DG Santé (il y est directeur général adjoint), un autre Belge, qui dirigera l'"incubateur HERA", a indiqué également Eric Mamer.

Kristin Schreiber, de la DG Grow, sera chargée de la dimension industrielle de l’incubateur.

"Nous sommes en train de finaliser les arrangements administratifs, et le 'HERA incubator' devrait commencer son travail la semaine prochaine, après nomination de M. Debruyne", a conclu le porte-parole de la Commission.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK