Coronavirus : l'Espagne passe la barre des 400.000 cas et impose de nouvelles restrictions

Coronavirus : l'Espagne impose de nouvelles restrictions en raison de l'augmentation des infections
Coronavirus : l'Espagne impose de nouvelles restrictions en raison de l'augmentation des infections - © JORGE GUERRERO - AFP

L'Espagne a introduit de nouvelles restrictions dans plusieurs régions à la suite d'une augmentation de cas de coronavirus, ont annoncé les autorités lundi.

La Catalogne interdit les réunions de plus de 10 personnes, a annoncé le président régional Quim Torra. "La situation n'est plus stable, au contraire, les chiffres augmentent constamment", a-t-il déclaré.

La Catalogne va également réduire la taille des classes à l'école et rendre 500.000 tests Covid-19 disponibles dans le secteur de l'éducation. Les élèves retournent à l'école début septembre et de nombreux employés reviennent de vacances, ce qui alimente les craintes que le nombre de cas pourrait augmenter encore davantage.

Dans la région de Murcie (sud-est), les rassemblements de plus de six personnes ne faisant pas partie du même ménage ont été interdits.

À Madrid, qui a été la plus durement touchée, les autorités ont recommandé d'éviter les contacts sociaux non essentiels.

La barre des 400.000 cas franchie

L'Espagne a dépassé lundi la barre des 400.000 cas diagnostiqués de coronavirus, ont annoncé les autorités, qui ont ajouté que la situation à Madrid exigera d'agir "rapidement", avec l'adoption de nouvelles mesures dans les prochains jours.

Selon le bulletin quotidien du ministère de la Santé, l'Espagne, l'un des pays les plus touchés par la pandémie, compte 405.436 cas confirmés, soit une augmentation de plus de 19.300 par rapport à vendredi.

Nombre de ces nouveaux cas datent en fait des jours précédents, mais les régions, compétentes en matière de santé, ne les ont signalés au gouvernement central que ce week-end, a déclaré Fernando Simón, directeur du centre des urgences sanitaire au ministère de la Santé.

Il a insisté sur l'augmentation des cas à Madrid, la région où le plus grand nombre de cas ont été diagnostiqués au cours de la semaine écoulée, plus de 13.400.

La situation pourrait conduire à l'adoption de "mesures drastiques", par exemple des confinements ponctuels ou des limitations à la mobilité de la population, a-t-il dit.

Par ailleurs, en Catalogne, les autorités régionales ont renforcé les mesures contre le virus et interdit les réunions de plus de dix personnes dans les espaces publics et privés, une mesure déjà en vigueur à Madrid.

Dans la région de Murcia (Sud-Est), les autorités locales ont limité ce seuil à six personnes.

La pandémie a fait 28.872 morts dans le pays, selon le ministère de la Santé, soit 34 de plus que vendredi.

Nouvelles mesures en Espagne, déjà mises en place à la mi-août (direct dans notre JT du 14 août)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK