Coronavirus: l'Argentine franchit la barre des 70.000 décès

L'Argentine a dépassé samedi le seuil des 70.000 décès dus au coronavirus depuis le début de la pandémie, alors que la moyenne des nouveaux cas quotidiens se situe à plus de 20.000, selon les autorités.

Selon le dernier rapport du ministère de la Santé, 400 personnes sont décédées au cours des dernières 24 heures, portant le nombre total de décès à 70.253.  

En outre, les autorités ont fait état de 21.469 nouvelles contaminations, ce qui porte le nombre total de contaminations au Covid-19 à 3.290.935 sur une population de 45 millions d'habitants.  

L'indicateur le plus inquiétant selon les autorités reste le taux d'occupation des unités de soins intensifs, qui a augmenté au cours des neuf derniers jours. Selon les données officielles, 5.517 personnes sont hospitalisées en soins intensifs à travers le pays.

Selon le ministère de la Santé, le pourcentage de lits occupés en unités de soins intensifs est de 70,1% au niveau national, un taux qui atteint 76,5% dans la zone métropolitaine de Buenos Aires, où vivent 15 millions de personnes.

La semaine dernière, les variants indien et sud-africain ont été détectés pour la première fois sur le sol argentin chez trois voyageurs provenant de France et d'Espagne.

Les frontières restent fermées et seuls les Argentins et les résidents étrangers ont le droit d'entrer dans le pays. 

Depuis la mi-avril, le gouvernement a renforcé les mesures visant à réduire la circulation des personnes pour tenter de freiner la propagation de la maladie. 

Quelque 9,9 millions de personnes ont reçu une première dose des vaccins administrés en Argentine, tandis qu'1,8 million ont déjà reçu deux doses.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK