Coronavirus et politique en Allemagne : popularité en baisse pour la CDU, le parti d'Angela Merkel

Angela Merkel en visioconférence avec Charles Michel, le 5 mars 2021
2 images
Angela Merkel en visioconférence avec Charles Michel, le 5 mars 2021 - © JOHN THYS - AFP

Les conservateurs d'Angela Merkel en Allemagne reculent à 32% dans les intentions de vote, soit moins que lors des dernières élections législatives, en raison des critiques sur la gestion de la pandémie, selon un sondage publié dimanche.


A lire aussi Le coronavirus de plus en plus difficile à contrôler selon un haut responsable allemand


Il s'agit d'une baisse de deux points en une semaine et aussi du niveau le plus bas atteint depuis un an par les parti démocrate-chrétien (CDU) de la chancelière et son allié chrétien-social bavarois CSU, selon cette enquête pour le quotidien Bild.

Les conservateurs allemands avaient atteint presque 40% d'intentions de vote à leur plus haut lors de la première vague de la pandémie au printemps 2020, à un moment où l'Allemagne faisait figure en Europe de bon élève face au Covid-19. Deux mouvements très critiques des restrictions encore imposées à la population face à la pandémie en profitent: l'extrême droite de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD) qui atteint 10% et le parti libéral FDP, à 9%, selon le sondage.

Il s'agit d'une mauvaise nouvelle pour la chancelière à une semaine de deux élections régionales qui auront valeur de test en Allemagne, en Bade-Wurtemberg et Rhénanie-Palatinat, mais surtout en vue des élections législatives de fin septembre.


A lire aussi En Allemagne, Aldi est déjà à court de tests rapides de dépistage du Corona


Le score de 32,9% atteint lors du précédent scrutin national en 2017 par les deux partis alliés CDU/CSU avait déjà été considéré comme une contre-performance, même si Angela Merkel avait été réélue pour un quatrième et dernier mandat à la chancellerie.

Son gouvernement est aujourd'hui sous le feu des critiques en raison de la lenteur de la campagne de vaccination, de ratés pour la distribution de tests Covid à la population et de la lassitude de l'opinion face aux restrictions.


 ►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


 

Plus de deux millions de contaminations en Allemagne, dans notre JT du 15 janvier :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK