Coronavirus et aviation : moins d'avions dans le ciel, mais plus de victimes de crash

Coronavirus et aviation : moins d’avions dans le ciel, mais plus de victimes de crash
Coronavirus et aviation : moins d’avions dans le ciel, mais plus de victimes de crash - © ASIF HASSAN - AFP

Le nombre de personnes tuées dans un crash aérien a augmenté en dépit de la chute dramatique du trafic aérien passager causé par la pandémie de coronavirus en 2020.

En tout, 318 personnes ont été tuées dans des accidents d’aviation commerciale en 2020, soit une augmentation de 25 morts par rapport au décompte de 2019, selon les chiffres du Jet Airliner Crash Data Evaluation Centre (JACDEC), autorité basée à Hambourg en Allemagne.

Cette augmentation a eu lieu en dépit du recul du nombre total d’accidents mortels impliquant un avion, passant de 27 en 2019 à seulement 9 en 2020.


►►► À lire aussi : Le premier vol "Covid-free" entre les Etats-Unis et l'Europe est arrivé à Rome


La majorité des tués en cours d’année (86%) est en fait imputable à deux accidents principaux : l’avion de passagers ukrainien abattu en Iran en janvier et le crash d’un avion commercial pakistanais à Karachi en mai.

En tout, 176 personnes ont été tuées dans le crash de Téhéran, pour lequel l’Iran a en fin de compte admis sa responsabilité "involontaire".

Le crash de l’airbus A320 pakistanais dans une zone résidentielle de Karachi a tué 97 personnes à bord et à terre.

Avion ukrainien abattu par un missile iranien: JT du 10/01/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK