Coronavirus en Turquie : fin d'un couvre-feu de quatre jours dans 31 villes et provinces turques

Istanbul sous couvre-feu, le 26 avril 2020
Istanbul sous couvre-feu, le 26 avril 2020 - © OZAN KOSE - AFP

Les Turcs sont à nouveau autorisés à quitter leur domicile à Istanbul et dans trente autres villes et provinces après quatre jours la levée dimanche à minuit d'un couvre-feu de quatre jours.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan avait annoncé un confinement strict de quatre jours dans 31 villes et provinces du pays, dès la veille du Ramadan, afin d'éviter la propagation du nouveau coronavirus.

Jeudi et vendredi, les magasins étaient encore restés ouverts une demi-journée mais les résidents avaient dû se confiner à la maison durant tout le weekend, avec peu d'exceptions. Les rues sont restées pour la plupart vides et calmes, alors que les habitants s'en sont tenus aux règles.


►►► A lire aussi : Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus


La rupture du jeûne du Ramadan, qui a débuté vendredi, n'était pas autorisée en groupe.

Les autorités turques ont imposés des couvre-feu durant les weekends dans 31 villes et provinces durant trois semaines, des restrictions plus strictes s'appliquent en outre aussi aux moins de 20 ans et aux plus de 65 ans.


►►► À lire aussi : Coronavirus en Turquie : les jeunes travailleurs, exemptés de confinement


 

Le ministre de la Santé truc, Fahrettin Koca, a annoncé dimanche soir sur Twitter que 2.357 personnes avaient été testées positives au Covid-19, et que 99 personnes étaient décédées des suites de la maladie.

La Turquie a recensé au total 110.000 cas de coronavirus, et 2.800 morts. Selon les données officielles, 890.000 personnes ont été testées à ce jour dans la république.

 


Belga

Le Ramadan en temps de pandémie (sujet JT du 24 avril)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK