Coronavirus en République tchèque : l'évolution de l'épidémie inquiète l'OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a exprimé mardi son inquiétude quant à l’évolution de la pandémie de coronavirus en République tchèque et à l’intention du gouvernement tchèque de réduire la recherche des contacts.

"Pour contrer le Covid-19, il n’y a pas d’alternative au dépistage, au suivi des contacts et à la quarantaine – ni ici, ni ailleurs", a déclaré le bureau tchèque de l’OMS par le biais d’une publication sur Facebook. L’organisation réagissait aux commentaires du Premier ministre Andrej Babis, qui avait suggéré de ne retracer les chaînes d’infection qu’en cas de symptômes graves. Une décision concernant cette nouvelle politique pourrait être prise d’ici la fin de cette semaine.


►►► À lire aussi : Coronavirus en République tchèque : la quarantaine réduite à 10 jours


Les fonctionnaires tchèques se sont plaints d’un manque de personnel après que les autorités ont décidé de retracer toutes les chaînes d’infection, y compris dans les cas asymptomatiques, a déclaré la responsable des autorités sanitaires de Prague, Zdenka Jagrova, au journal Pravo. Selon Mme Jagrova, cela a présenté la République tchèque sous un mauvais jour, car les pays voisins n’effectuent pas le suivi des contacts avec autant d’assiduité, rendant ainsi les données incomparables.

En République tchèque, le nombre de contaminations a atteint un niveau record ces derniers jours. Lundi, 563 nouveaux cas ont été enregistrés, ce qui porte le nombre total à 8424, selon le ministère de la santé. Jusqu’à présent, 437 personnes sont décédées des suites du virus dans le pays.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK