Coronavirus en RDC : premier décès à Kinshasa, sept nouveaux cas

Ici en Afrique du Sud, pays le plus touché du continent.
Ici en Afrique du Sud, pays le plus touché du continent. - © MICHELE SPATARI - AFP

La République démocratique du Congo a fait état ce samedi d’un premier décès lié au coronavirus à Kinshasa, le troisième en Afrique subsaharienne, où le Rwanda, le Congo-Brazzaville et l’Angola ont annoncé des fermetures de frontières.

"L’INRB a confirmé la nuit dernière 7 nouveaux cas de COVID19. dont 3 ont séjourné en Europe et 4 ont contracté la maladie localement. Le nombre des cas passe de 23 à 30", a déclaré ce samedi matin sur Twitter le ministre de la Santé, Eteni Longondo.

 

La RDC a enregistré au total 30 cas depuis le 10 mars.

Fermeture des frontières et couvre-feu

Les deux premiers décès en Afrique subsaharienne avaient été annoncés au Burkina Faso mercredi et au Gabon vendredi.

Le Congo-Brazzaville voisin de la RDC a annoncé ce samedi "la fermeture immédiate et jusqu’à nouvel ordre de toutes les frontières" après la découverte d’un nouveau cas, le quatrième.

"Les frontières sont fermées", a également annoncé samedi soir le Rwanda, qui a décrété le confinement de sa population.

L’Angola, qui a fait état de ses deux premiers cas ce samedi, a annoncé la fermeture de sa frontière avec la RDC.

La première victime du Covid-19 en RDC est un proche (frère et membre du cabinet) de la ministre de l’Economie, elle-même testée positive, ont rapporté plusieurs médias de Kinshasa.


►►► Lire aussi : coronavirus : l’épidémie avance en Afrique, l’Afrique du Sud particulièrement touchée, confinement au Rwanda


Le conseil des ministres ordinaire ne s’est pas tenu ce vendredi, son jour habituel, après une réunion extraordinaire ce mardi.

Vendredi, les autorités congolaises ont limité le nombre des passagers dans les transports collectifs à Kinshasa (20 par bus, trois par taxi…). Des amendes sont prévues pour les récalcitrants, de 11 à 33 dollars.

L’université de Kinshasa a fermé ses portes. "Toute visite aux détenus est interdite jusqu’à nouvel ordre", a également déclaré le ministre de la Justice dans un communiqué.

"Désormais, les médias vont consacrer au minimum trois heures de leurs programmes à la sensibilisation sur le coronavirus", a indiqué le ministère de la Communication.

Samedi soir, la capitale, habituellement bruyante et encombrée, tournait au ralenti avec l’application des premières mesures annoncées dès mercredi soir par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi : fermeture des écoles, des restaurants, bars et discothèques, des lieux de culte.

Les artères de Kinshasa, d'habitude très animées, étaient clairsemées ce 21 mars

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK