Coronavirus en Pologne : reporter l'élection à 2022 ? La meilleure solution pour le ministre de la Santé

Le ministre polonais de la Santé, qui est cardiologue, a jugé ce vendredi que reporter jusqu’en 2022 l’élection présidentielle prévue en mai serait "la seule option sûre" étant donné la pandémie de nouveau coronavirus.

"Une option serait de suspendre tout cela pendant deux ans et de gérer vraiment l’épidémie. Je pense que c’est la meilleure option et je la recommande", a indiqué Lukasz Szumowski, sur la chaîne de télévision privée Polsat.

Et d’insister : "La seule option sûre pour l’élection est une élection dans deux ans. Si c’est impossible alors nous devons choisir l’alternative la plus sûre".

Malgré des pressions de toutes parts, opposition, personnel médical, population et même des membres et alliés du parti conservateur au pouvoir, le gouvernement refuse de reporter le scrutin du 10 mai.

L’ombre d’une crise économique

Le parti aux commandes du pays, Droit et Justice (PiS), soutient le président sortant Andrzej Duda, qui en est issu et qui brigue un second mandat.

Des experts avancent comme explication à ce refus le fait qu’il pourrait gagner actuellement haut la main mais pourrait avoir du mal plus tard, car l’économie devrait vaciller dans le sillage du confinement qui a contraint de nombreuses entreprises à fermer.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK