Coronavirus en Italie: un faux expert de Youtube démissionne d'un conseil scientifique

Un expert autoproclamé en matière de coronavirus prodiguant ses avis sur YouTube et nommé membre d'un comité scientifique conseillant le gouvernement italien sur la pandémie a démissionné jeudi, à la suite d'un tollé général concernant son manque de crédibilité. Alberto Giovanni Gerli, 40 ans, qui s'est autoproclamé "scientifique" spécialiste du "big data", a été nommé membre du Comité technique scientifique, organisme qui conseille le gouvernement du Premier ministre Mario Draghi sur la pandémie.

Aucune formation

Ce nouveau comité, qui compte douze membres, a tenu jeudi sa première réunion, mais M. Gerli n'y a pas participé "car il a annoncé sa démission de son poste", a indiqué l'Agence de Protection civile dans un communiqué. M. Gerli, titulaire d'un diplôme d'ingénieur et consultant en affaires, a posté sur YouTube des vidéos sur le coronavirus en n'ayant aucune formation en épidémiologie, virologie ou mathématiques.

La nomination de M. Gerli a suscité la réprobation, car il avait émis un certain nombre d'assertions dénuées de fondement, affirmant par exemple que les mesures de confinement étaient inutiles après les 17 premiers jours de la pandémie.

Le journal La Repubblica l'a qualifié "d'ingénieur qui se trompe dans toutes les prédictions", citant en exemple une vidéo où il affirmait que 82 multiplié par 33 = 2704 et non .706.

Parrainé par l'extrême droite?

Le journal a aussi affirmé que la nomination de M. Gerli avait été parrainée par la Ligue (extrême droite) de Matteo Salvini, qui partage avec lui les mêmes positions sceptiques concernant le confinement. Une source proche du comité a démenti ces informations auprès de l'AFP.

M. Gerli a expliqué, dans un communiqué adressé au quotidien Corriere Della Sera qu'il démissionnait à cause des protestations suscitées par sa nomination. "Je reste convaincu de la qualité des données que j'ai aidé à développer", a-t-il ajouté.

Près de 104.000 personnes sont décédées du Covid-19 en Italie, premier pays européen à avoir subi de plein fouet le déferlement de l'épidémie sur son territoire il y a plus d'un an.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK