Coronavirus en Israël: fin de l'obligation du port du masque dans les lieux publics fermés

Israël a annoncé lundi soir la fin imminente de l'obligation de porter un masque dans les lieux publics fermés, une des dernières mesures en vigueur dans l'Etat hébreu dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19.

"L'obligation de porter un masque est annulée à partir du mardi 15 juin", a annoncé le ministère de la Santé dans un communiqué. Israël a assoupli début juin les restrictions sanitaires pour ses habitants mais maintient encore des mesures drastiques pour les visiteurs arrivant de l'étranger.

L'Etat hébreu reste fermé aux non-ressortissants, à l'exception de ceux disposant de dérogations pour motif professionnel ou familial impérieux.  Une quatorzaine, qui peut toutefois prendre fin dès le résultat d'un test sérologique prouvant vaccination ou immunité suffisante, est imposée à tout voyageur arrivant dans le pays.


►►► À lire aussi : Coronavirus en Israël : avec seulement douze cas ces dernières 24 heures, le pays envisage de mettre fin aux restrictions sanitaires


Israël a lancé fin décembre une vaste campagne de vaccination à la faveur d'un accord avec le géant pharmaceutique Pfizer qui lui a livré des millions de doses en échange de données sur les effets de la vaccination dans ce pays qui dispose de banques de données médicales numérisées sur sa population.

Plus de cinq des 9,3 millions d'Israéliens (55% de la population) ont reçu les deux doses du vaccin. Plus de 839.000 personnes ont été contaminées en Israël depuis le début de la pandémie, dont seulement trois ces dernières 24h, et 6.428 sont décédées, selon les chiffres du ministère de la Santé. Actuellement, 205 Israéliens sont malades dont 53 sont hospitalisés.

Port du masque en Israël: JT 19/04/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK