Coronavirus en Iran : le gouvernement appelle ses citoyens à être "plus sérieux" face au Covid-19

Une femme iranienne avec un masque à la maison, pendant la quarantaine liée au coronavirus.
Une femme iranienne avec un masque à la maison, pendant la quarantaine liée au coronavirus. - © Mansoreh Motamedi - Getty Images

Téhéran a exhorté vendredi les Iraniens à respecter les mesures de distanciation sociale "plus sérieusement", annonçant plus de 1500 nouveaux cas d’infection au nouveau coronavirus dans le pays, le plus touché par la pandémie au Proche et Moyen-Orient.

L’Iran a enregistré 55 décès supplémentaires dus au Covid-19 en 24 heures, ce qui porte à 6541 morts le bilan officiel de l’épidémie dans le pays, a déclaré Kianouche Jahanpour, porte-parole du ministère de la Santé.


►►► À lire aussi : Toutes nos infos sur le coronavirus


Dans le même temps, 1556 personnes supplémentaires ont été testées positives, portant le total des cas confirmés à 104.691, a indiqué M. Jahanpour lors de son point presse quotidien. "Nous exhortons (la population) à continuer de suivre les conseils sanitaires, en particulier la distanciation sociale, plus sérieusement que les jours et les semaines précédents", a souligné M. Jahanpour.

Des chiffres à nouveau à la hausse

Depuis lundi, le nombre de nouvelles infections recensées officiellement est de nouveau supérieur à 1000 par jour. Le 3 mai, ce nombre était tombé à 802 cas, niveau le plus bas depuis le 10 mars. Pour certains experts étrangers mais aussi plusieurs responsables iraniens, les chiffres du gouvernement sont largement sous-estimés.

Depuis l’apparition, mi-février, des premiers cas de Covid-19 sur son sol, la République islamique tente de freiner la propagation de l’épidémie. L’État a autorisé depuis le 11 avril une réouverture progressive des commerces et depuis lundi celle des mosquées dans environ 30% des comtés où le risque de regain de la maladie est jugé minime.

Afin d’endiguer la propagation de la maladie, l’Iran a pris diverses mesures de restriction, sans imposer de confinement ou de quarantaine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK