Coronavirus en France : que se passe-t-il pour les Belges qui veulent partir à la Toussaint ?

Les vacances d'automne en France - en confinement
Les vacances d'automne en France - en confinement - © LUDOVIC MARIN - AFP

Le président Macron l’a indiqué, les frontières de l’Hexagone restent ouvertes. Mais les règles édictées pour endiguer l’épidémie de coronavirus en plein rebond seront d’application en France. Elles devront être observées par tous.

Le reconfinement débutera le vendredi 30 octobre, dès minuit, et se poursuivra jusqu’au 1er décembre inclus. Il pourra, si nécessaire, être prolongé si les résultats attendus ne sont pas observés.

Tests aux frontières

Des tests rapides obligatoires seront effectués pour toutes les arrivées dans les ports et aéroports et pour les déplacements internationaux. Le président Macron a indiqué dans son allocution télévisée qu' "aucun voyageur ne doit pouvoir entrer sur le territoire européen sans qu’on soit certain qu’il n’est pas porteur du virus".

Circulation limitée

Les déplacements autour du lieu de résidence seront strictement limités. Il sera possible de sortir de chez soi, à une distance de moins d’un kilomètre et ce, pendant maximum une heure par jour. Il ne sera pas permis de se déplacer d’une région à l’autre et les déplacements ne seront permis que pour des motifs bien précis et indiqués sur une attestation dérogatoire téléchargée depuis un site officiel, dûment remplie et portée afin d’être disponible pour tout contrôle par les autorités. Parmi celles-ci, on trouve les courses, les rendez-vous médicaux ou assister une personne dépendante.

Couvre-feu

Les Français doivent respecter un couvre-feu quotidien entre 21h00 et 06h00. Cette mesure restera d’application dans le cadre du confinement qui est, en quelque sorte, un couvre-feu étendu à toute la journée. Selon plusieurs spécialistes, il pourrait entrer en vigueur à nouveau à l’issue de ce reconfinement et être prolongé, peut-être jusqu’au début de l’année 2021.

Vie économique limitée

Tous les commerces non-essentiels doivent fermer. C’est le cas de l’horeca mais aussi les magasins de vêtements, de chaussures, les centres commerciaux, les instituts de beauté et les coiffeurs et ce, pendant une première période de 15 jours avant une réévaluation qui permettrait éventuellement la réouverture de certains d’entre eux. En revanche, outre les magasins d’alimentations, les pharmacies, les bureaux de tabac, les magasins d’informatique, les blanchisseries, les stations-service et les banques demeureront ouverts.

Répondre à la question "congés de Toussaint en France ou en Belgique ?" revient à choisir de vivre le confinement à la maison ou de se confiner à l’étranger.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK