Coronavirus en France : pas de test PCR pour les transporteurs routiers, travailleurs transfrontaliers et résidents vivant à moins de 30 km de la frontière

Coronavirus en France : pas de test PCR pour les transporteurs routiers, travailleurs transfrontaliers et résidents vivant à moins de 30 km de la frontière
Coronavirus en France : pas de test PCR pour les transporteurs routiers, travailleurs transfrontaliers et résidents vivant à moins de 30 km de la frontière - © RAYMOND ROIG - AFP

Il ne faudra finalement pas de test PCR pour les résidents des bassins de vie frontaliers situés à moins de 30 km de la frontière française pour des déplacements de moins de 24 heures. Le gouvernement français a en effet apporté, dimanche, des précisions sur les exemptions de test PCR à l'entrée sur son territoire. Sont désormais exemptés: les travailleurs transfrontaliers, les transporteurs routiers et les personnes vivant à moins de 30 km de la frontière française.

Le gouvernement français a annoncé, vendredi, de nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus. Parmi celles-ci, les personnes venant de l'Union européenne et se rendant en France devront fournir un test PCR datant de moins de 72 heures à partir de ce dimanche. Le Premier ministre français Jean Castex avait alors annoncé que seuls les travailleurs transfrontaliers seraient exemptés.

Dimanche, le gouvernement a apporté quelques précisions et finalement les transporteurs routiers, les frontaliers vivant à moins de 30 km de la France et les travailleurs transfrontaliers seront exemptés de tests.

Si un frontalier belge souhaite aller faire ses achats ou pour une autre raison, il ne devra pas fournir de test PCR mais il ne devra pas oublier de se munir de l'attestation belge sur l'honneur ad hoc. Par ailleurs, le couvre-feu en France est en vigueur de 18h00 à 06h00 et tout déplacement dans ce laps de temps doit se faire pour motif impérieux et reste soumis à une attestation (française).

Coronavirus en France: test PCR obligatoire des voyageurs (JT 30/01/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK