Coronavirus en France : Emmanuel Macron annonce la prolongation du confinement jusqu'au 11 mai

Emmanuel Macron s'est adressé aux français ce lundi.
Emmanuel Macron s'est adressé aux français ce lundi. - © LUDOVIC MARIN - AFP

Ce lundi, à 20h, le président français Emmanuel Macron s'est adressé à la nation pour la quatrième fois depuis le début de l'épidémie du coronavirus. Loin de son premier discours guerrier du 12 mars dernier, le chef de l'Etat a voulu se montrer davantage empathique. 

Néanmoins, "le confinement le plus strict doit encore se maintenir jusqu'au 11 mai"

"L'espoir renaît" dit le président, " mais l'épidémie n'est pas maîtrisée et nous devons poursuivre nos efforts"

Un déconfinement progressif

"Les règles sont en train de montrer leur efficacité (...) L'épidémie a marqué le pas, il y a un espoir", a souligné le président. Macron a aussi annoncé des aides pour les entrepreneurs en difficulté, ainsi que pour les familles et étudiants les plus précaires.  

  • Réouverture des écoles mais pas des universités

A partir du 11 mai, il y aura une réouverture progressive des crèches, écoles et lycées. "Trop d'enfants notamment dans les quartiers populaires, dans nos campagnes sont privés d'école sans avoir accès au numérique et ne peuvent être aidés de la même manière par les parents, c'est pourquoi nos enfants doivent pouvoir retrouver le chemin des classes", a expliqué le chef de l'Etat.


►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus  


Face aux inégalités quant à l'accès à l'éducation, les crèches et les écoles pourront rouvrir après le 11 mai avec certaines règles. Et les français pourront repartir au travail. 

En revanche, dans le supérieur, les cours ne reprendront pas jusqu'à l'été, et le gouvernement précisera les modalités des examens et concours, a-t-il précisé.

  • Un retour au travail, mais pas pour tous les secteurs

En revanche, si les entreprises rouvriront leurs portes, l'horeca et les musées resteront eux fermés. Les grands festivals ne pourront se tenir jusqu'à mi-juillet " au moins", à fait savoir Emmanuel Macron. Le confinement devra être progressif. 

La France compte désormais 14.967 décès depuis le début de l'épidémie. 

Extrait de notre 13h de ce mardi 14 avril:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK