Coronavirus en Europe : Merkel n'exclut pas des contrôles aux frontières, mais en dernier recours

Coronavirus en Europe : Merkel n’exclut pas des contrôles aux frontières, mais en dernier recours
Coronavirus en Europe : Merkel n’exclut pas des contrôles aux frontières, mais en dernier recours - © ODD ANDERSEN - AFP

La chancelière allemande Angela Merkel souhaite une approche coordonnée entre États membres mais n’exclut pas des contrôles aux frontières "en dernier recours", dans la lutte contre la pandémie et ses nouveaux variants, a-t-elle indiqué à quelques heures d’un sommet européen qui abordera cette question.

L’Allemagne fait partie des pays qui poussent plutôt pour renforcer les restrictions de déplacement, y compris par des tests obligatoires et des quarantaines pour les voyageurs, ce qui existe déjà en Belgique.

Un document allemand préparatoire au sommet européen va plus loin en suggérant de dresser une liste de régions affectées par les nouveaux variants du coronavirus et une option permettant aux pays de l’UE d’empêcher les voyages non-essentiels au sein de leur zone de libre circulation.

"Il ne s’agit pas d’établir des contrôles aux frontières généralisés, nous allons essayer de l’éviter", a ajouté Angela Merkel, précisant avoir déjà entamé des discussions à ce sujet avec la République tchèque.

"Mais je le dis très ouvertement : si un pays avec un taux d’incidence deux fois plus élevé que l’Allemagne rouvre tous ses magasins alors que les nôtres sont encore fermés, on a évidemment un problème", a-t-elle ajouté.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK