Coronavirus en Espagne: le port du masque est obligatoire à partir de 6 ans

Joan, 45 ans, poursuit ses filles Ines, 11 ans et 9 mars, alors qu'elles jouent dans la rue le 26 avril 2020, à Barcelone, lors d'un verrouillage national pour empêcher la propagation de la maladie COVID-19.
Joan, 45 ans, poursuit ses filles Ines, 11 ans et 9 mars, alors qu'elles jouent dans la rue le 26 avril 2020, à Barcelone, lors d'un verrouillage national pour empêcher la propagation de la maladie COVID-19. - © JOSEP LAGO - AFP

Depuis ce mercredi, le masque est obligatoire à partir de 6 ans dans tous les lieux fermés et dans la rue lorsqu’il n’est pas possible de garder ses distances. Les personnes ayant des difficultés respiratoires ou celles pouvant justifier d'autres situations "de nécessité ou de force majeure" seront exemptées. A Barcelone, cette obligation est acceptée par la grande majorité des habitants.

"On s’est acclimaté"

Depuis le 4 mai, les usagers des transports publics espagnols étaient déjà obligés de porter un masque. Les commerçants n’ont pas attendu les directives du gouvernement pour les imposer dans leurs boutiques. Dans les rues tout le monde, adultes, enfants en porte. Le pays fait preuve d’une grande discipline depuis le début du confinement. Pour Martha c’est devenu naturel: " Je pense que cela fait longtemps qu’on aurait dû les rendre obligatoires." "On s’est acclimaté. Tout cela c’est pour notre santé. Ce n’est pas un problème.", renchérit Salvador.

Beaucoup de Barcelonais ont fabriqué eux-mêmes leurs masques. Les ventes de machines à coudre ont explosé. Mais, les pharmacies sont maintenant bien approvisionnées. Helena vend ses masques chirurgicaux à 96 centimes, le prix fixé par le gouvernement: "pour le moment nous en avons assez. Il n’y a pas de problèmes pour en avoir.", assure-t-elle.

Le port du masque ne fait plus débat dans le pays. Les seuls réfractaires que l’on rencontre dans les rues de Barcelone sont souvent étrangers. Pour ce français, passer une journée entièrement masqué, c'est difficilement concevable : "pour l’instant je m’en passe. Cela me gêne en fait. Donc, je vais surtout rester chez moi.", explique-t-il. Pour les moins de 6 ans, le masque n’est pas obligatoire. Mais, il est fortement recommandé dès l’âge de 3 ans.

Des masques pour les touristes cet été ?

Les professionnels ont très envie d’accueillir des touristes cet été. Le secteur représente 13% des emplois en Espagne. Mais, le gouvernement est beaucoup plus frileux. En témoigne, cette quarantaine de 14 jours appliquée désormais à tous les étrangers qui se rendent sur le territoire espagnol. Le pays est l'un des plus touchés au monde par la pandémie avec près de 28.000 morts. 

Pour le moment, l’Espagne est extrêmement prudente. Une chose est sûre si les frontières rouvrent aux touristes cet été, il faudra se soumettre à de stricts contrôles sanitaires à la sortie des aéroports.