Coronavirus en Corée du Sud : acquittement pour le chef de l'Eglise ayant concentré la moitié des cas dans le pays

Lee Man-hee, 89 ans, avait été arrêté en août par la police.
Lee Man-hee, 89 ans, avait été arrêté en août par la police. - © AFP

Le dirigeant d’une Eglise controversée a été blanchi mercredi par la justice sud-coréenne qui l’accusait d’avoir entravé les efforts du gouvernement contre le coronavirus lors de la première vague épidémique, rapporte la presse sud-coréenne.

Le fondateur de l’Eglise Shincheonji de Jésus, un mouvement religieux opaque qui avait été fortement critiqué l’an passé au début de la pandémie, a cependant été condamné à une peine de trois ans de prison avec sursis pour avoir détourné des milliards de wons de son organisation, parfois accusée d’être une secte.

La moitié des cas de Covid-19

La Corée du Sud avait été l’un des premiers pays touchés par le coronavirus après la Chine voisine où il était apparu. Et l’Eglise Shincheonji de Jésus avait essuyé les foudres de l’opinion quand il était apparu qu’elle concentrait un temps plus de la moitié des cas de Covid-19 recensés dans le pays.

Lee Man-hee, 89 ans, avait été arrêté en août par la police qui l’accusait d’avoir donné des informations imprécises sur les rassemblements religieux que son mouvement avait organisés, ainsi qu’une liste erronée de ses membres.

Le parquet avait le mois dernier requis cinq ans de détention à son encontre. Mais le tribunal du district de Suwon l’a jugé non coupable d’avoir violé la loi sur le contrôle des maladies, rapporte l’agence sud-coréenne Yonhap. Il est "difficile de considérer que le refus de partager la liste des installations et des membres ait pu faire obstacle aux efforts de prévention", a estimé le tribunal, selon Yonhap.

Excuses

D’une voix tremblante, M. Lee avait présenté en mars ses excuses pour la responsabilité de son Eglise dans la propagation de la maladie, en s’agenouillant devant les journalistes.

L’organisation, estimée avoir quelque 200.000 membres, avait aussi présenté ses excuses et 3500 de ses fidèles rétablis après avoir contracté la maladie avaient fait des dons de plasma pour aider la recherche.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK