Coronavirus en Bolivie : enquête pour corruption dans l'achat de respirateurs

En Bolivie, le coronavirus a contaminé 4263 personnes et provoqué 174 décès.
En Bolivie, le coronavirus a contaminé 4263 personnes et provoqué 174 décès. - © AIZAR RALDES - AFP

Une enquête pour "possible corruption" a été ouverte en Bolivie sur l’achat de 179 respirateurs de marque espagnole pour soigner des patients infectés au coronavirus, a annoncé la présidente intérimaire Jeanine Añez, après avoir essuyé un tollé pour leur acquisition.

"Grâce aux plaintes sur les réseaux sociaux et dans les médias, nous ouvrons une enquête sur une possible corruption dans l’achat des respirateurs espagnols", a-t-elle écrit sur Twitter.

Chaque centime de corruption doit être rendu à l’Etat

"Je demande la prison et toute la sévérité de la loi contre ceux qui auraient touché le moindre peso. Chaque centime de corruption doit être rendu à l’Etat", a ajouté la présidente par interim.

Trois jours plus tôt, des médecins avaient déploré que ces appareils, acquis pour près de cinq millions de dollars, ne soient pas adaptés pour les unités de soins intensifs des hôpitaux boliviens.

Vague de critiques

A la suite du message de la présidente, un fonctionnaire du service des achats du ministère de la Santé a été arrêté par la police, a dit le ministre de l’Intérieur Arturo Murillo au quotidien El Deber.

Le journal La Razon a affirmé sur son site internet que le gouvernement avait payé 27.683 dollars chaque respirateur, alors que le fabriquant espagnol GPA Innova les vend entre 9500 et 11.000 euros (entre 10.312 et 11.941 dollars).

►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus


Selon le quotidien Pagina Siete, l’entreprise espagnole IME Consulting a servi d’intermédiaire dans cette opération.

L’acquisition suspecte de ces 179 respirateurs a provoqué une vague de critiques. Les candidats à la présidentielle Carlos Mesa (centre), Luis Arce (gauche), Luis Fernando Camacho (droite) et Jorge Quiroga (droite) ont mis en cause la procédure d’achat et réclamé une enquête.

En Bolivie, le coronavirus a contaminé 4263 personnes et provoqué 174 décès.