Coronavirus en Autriche : premier cap du déconfinement passé, le virus sous contrôle

Coronavirus en Autriche : premier cap du déconfinement passé, le virus sous contrôle
Coronavirus en Autriche : premier cap du déconfinement passé, le virus sous contrôle - © ERWIN SCHERIAU - AFP

L’Autriche s’est réjouie mardi d’avoir passé un premier cap de déconfinement sans recrudescence des contaminations au nouveau coronavirus et se voit confortée dans l’allègement des restrictions qu’elle entend poursuivre.

"La première étape a été très bien gérée", a déclaré le ministre de la Santé Rudolf Anschober lors d’une conférence de presse, alors que le déconfinement a commencé le 14 avril avec la réouverture de plusieurs catégories de commerces fermés durant un mois.

"La situation est très stable, nous avons pris les bonnes décisions au bon moment", a ajouté M. Anschober.

La hausse quotidienne du nombre de nouvelles contaminations, qui frôlait 50% lorsque les restrictions ont été imposées, a été ramenée au niveau plancher de 0,2%.

L’ensemble des commerces a rouvert samedi en Autriche, au lendemain de la levée officielle des limitations de sortie. De nombreux salariés sont de retour dans leurs entreprises depuis le début de la semaine, même si le télétravail reste encouragé, et la fréquentation des transports communs a nettement augmenté.


►►► À lire aussi : Des masques, du gel et des soldes pour la grande rentrée commerciale post-confinement en Autriche


Les cafés et restaurants rouvriront le 15 mai. Après la rentrée lundi des élèves de terminale, la plupart des autres classes reprendront le 18 mai.

Les frontières du pays, fermées dès le 10 mars, n’ont pas été rouvertes, sauf quelques dérogations frontalières.

L’Autriche, gouvernée par une coalition entre les conservateurs et les Verts, recensait mardi 15.569 personnes testées positivement au nouveau coronavirus, dont 2107 cas encore actifs, et 606 décès pour une population de 8,8 millions d’habitants.

Les Autrichiens doivent actuellement porter des masques dans les commerces et les transports publics et respecter des règles de distanciation sociale dans les lieux fermés.

Malgré le soulagement et la joie de pouvoir retrouver les siens, la présence du coronavirus reste encore bien présente dans les esprits, comme en témoigne cet habitant de Vienne :

Je pense que c'est très important que nous gardions nos distances, que nous ne pensions pas que tout est fini maintenant parce que ce n'est pas le cas. Ça nous accompagnera pendant un certain temps. Je pense que nous devons continuer à observer les conseils et les instructions qui nous ont été données concernant la distanciation sociale et le fait de ne pas se rassembler et prendre cela au sérieux pendant un certain temps.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK