Coronavirus en Argentine : le président reçoit sa première dose du vaccin russe

Coronavirus en Argentine : le président reçoit sa première dose du vaccin russe
Coronavirus en Argentine : le président reçoit sa première dose du vaccin russe - © ESTEBAN COLLAZO - AFP

Le président argentin Alberto Fernandez a reçu jeudi sa première injection du vaccin russe contre le coronavirus, Spoutnik V, dans un hôpital de Buenos Aires, a indiqué son bureau. "Se faire vacciner aide à nous immuniser contre le coronavirus. Faisons-le", a écrit le chef d’État de 61 ans sur Twitter.

Le vaccin russe avait été approuvé la veille pour les Argentins de plus de 60 ans. Il représente le produit le plus utilisé dans les campagnes de vaccinations en Amérique du Sud. Plus de 240.000 personnes ont déjà reçu une première injection de ce vaccin accueilli avec scepticisme à l’international, face à une annonce jugée prématurée, dès août, avant même le début des essais cliniques de masse (phase 3) et la publication de résultats scientifiques.

Spoutnik V a été approuvé, outre par l’Argentine, en Hongrie, au Bélarus, en Serbie, en Argentine, en Bolivie, en Algérie, dans les territoires palestiniens, au Venezuela, au Paraguay et au Turkménistan.

Les autorités russes ont déposé une demande d’enregistrement dans l’Union européenne. L’Allemagne a proposé de "soutenir la Russie" dans sa demande auprès de l’agence européenne des médicaments (EMA).

Vaccin Spoutnik : La Russie lance sa campagne de vaccination (JT 05/12/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK