Coronavirus en Allemagne : la chancelière Angela Merkel annonce un durcissement des restrictions

Angela Merkel durcit le ton et les mesures.
Angela Merkel durcit le ton et les mesures. - © Michael Kappeler - Michael Kappeler/dpa-pool/dpa

L'Allemagne va durcir ses restrictions en raison de la pandémie de coronavirus. Le pays se trouve "dans une phase de la pandémie qui est sérieuse", a affirmé mercredi soir la chancelière Angela Merkel à l'issue d'une réunion avec les responsables des 16 Etats régionaux.

Le nombre de participants à des événements privés sera par exemple limité à 15 dans les régions enregistrant plus de 35 nouvelles contaminations pour 100.000 habitants sur sept jours. "Je suis convaincue que ce que nous allons faire maintenant va déterminer la manière dont nous traverserons cette pandémie", a commenté la chancelière.

Une hausse de 1000 cas

5132 nouvelles infections ont été détectées mercredi en Allemagne, soit une augmentation de 1000 cas en plus par rapport aux 4122 recensés mardi, selon l'Institut Robert Koch, qui y fait foi en la matière, étant l'équivalent de Sciensano en Belgique. A titre de comparaison, entre le 4 et le 10 octobre, il y a eu en moyenne 5057 nouvelles infections au coronavirus par jour en Belgique.

En tout, l'Allemagne dénombre 334.585 personnes qui ont été infectées depuis le début de la pandémie, dont 9677 qui n'y ont pas survécu, soit 43 décès de plus par rapport à la veille. Les chiffres de l'épidémie y sont au même niveau que lors de la première vague mi-avril mais restent encore sous le pic atteint fin mars et début avril, quand le pays dénombrait 6000 nouveaux cas quotidiens.

En France, le président Emmanuel Macron a annoncé mercredi soir l'instauration à partir de samedi d'un couvre-feu nocturne à Paris et dans huit grandes agglomérations, dont Marseille, Lyon et Grenoble. Cette mesure sera en vigueur de 21h à 6h durant au moins quatre semaines.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK