Coronavirus : des millions d'Espagnols goûtent à leur tour au déconfinement, sauf pour Madrid et Barcelone

Malgré le confinement, les madrilènes sont descendus manifester pour demander la démission de Pedro Sanchez.
Malgré le confinement, les madrilènes sont descendus manifester pour demander la démission de Pedro Sanchez. - © OSCAR DEL POZO - AFP

De nouvelles régions d’Espagne ont à leur tour entamé ce lundi leur déconfinement, qui est désormais une réalité pour 70% des Espagnols, mais dont Madrid et Barcelone restent pour le moment exclues.

A Madrid, l’exécutif de droite de la région ne décolère pas contre la décision du gouvernement central de maintenir le confinement de la capitale où des manifestations rassemblant des centaines de personnes ont eu lieu ce week-end dans plusieurs quartiers pour exiger la démission du Premier ministre socialiste Pedro Sanchez.

La région de Madrid est prête pour changer de phase

Ce mouvement, lancé sur les réseaux sociaux et marqué à droite, a essaimé dans d’autres villes du pays.

"La région de Madrid est prête pour changer de phase" et commencer son déconfinement, "nous ne comprenons pas la décision" du gouvernement, a répété ce lundi le responsable régional de la Santé, Enrique Ruiz Escudero. Le gouvernement estime que Madrid, la région la plus touchée d’Espagne par la pandémie, n’a pas encore renforcé suffisamment ses moyens pour faire face à une éventuelle nouvelle vague de Covid-19.

Comme Madrid, une grande partie de la région voisine de Castille-et-Léon et l’agglomération de Barcelone ne passent pas à la première phase du déconfinement qui permet notamment l’ouverture des terrasses des bars et des restaurants ainsi que les réunions de familles ou entre amis d’un maximum de 10 personnes.


►►► Lire aussi : coronavirus en Espagne : déconfiner trop vite serait "impardonnable" selon le Premier ministre Pedro Sanchez


Mais afin de limiter l’impact économique de ce maintien en "phase 0", le gouvernement a assoupli les conditions en autorisant dans ces régions l’ouverture des petits commerces sans rendez-vous.

De nouvelles zones du pays comme les provinces de Grenade et Malaga dans le sud, celle de Tolède dans le centre ou Valence dans l’est ont en revanche rejoint celles qui avaient entamé leur déconfinement lundi dernier.


►►► Lire aussi : déconfinement dans l’UE : le point sur une stratégie dispersée, pays par pays


Désormais, 70% des Espagnols ont donc entamé un déconfinement progressif en trois phases qui doit s’étaler jusqu’à la fin du mois de juin.

Hommage aux soignants décédés, en Espagne (sujet JT du 14 mai)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK