Coronavirus dans le monde : selon une université américaine, la barre des 2 millions de décès aurait été dépassée

Dessin sur un mur de Gaza, en Palestine, le 31 décembre 2020
Dessin sur un mur de Gaza, en Palestine, le 31 décembre 2020 - © MOHAMMED ABED - AFP

Le coronavirus a déjà causé plus de deux millions de morts dans le monde depuis le début de la pandémie, selon les données de l’université Johns Hopkins. Plus de 93 millions de cas ont également été confirmés.

Le site internet de l’université est régulièrement mis à jour et ses chiffres sont plus élevés que ceux de l’OMS. L’institution de Baltimore fait état vendredi de 2.000.905 morts, tandis que le décompte de l’OMS atteint 1,98 million de décès.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


"Malheureusement, l’impact de la pandémie a été aggravé par un manque de coordination globale", a commenté le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres.

"Nous observons aujourd’hui un vide vaccinal", observe-t-il dans un communiqué. "Si les pays à revenu élevé ont accès aux vaccins, ce n’est pas le cas des pays les plus pauvres. C’est un succès pour la science mais un échec pour la solidarité", insiste-t-il.

Sans les identifier, le chef de l’ONU critique notamment le fait que "certains pays concluent des accords parallèles et se procurent même des vaccins au-delà de leurs besoins". "Les gouvernements ont la responsabilité de protéger leur population, mais le 'vaccinationalisme' est voué à l’échec et ne fera que retarder un relèvement à l’échelle mondiale", prévient-il en affirmant : "On ne viendra pas à bout du Covid-19 si chaque pays agit de son côté".


 ►►► À lire aussi : Coronavirus et variants : le comité d'urgence de l'OMS réclame davantage de séquençage


Selon lui, la priorité doit être donnée à ceux qui sont "en première ligne : le personnel humanitaire et les populations à haut risque".

Aux Etats-Unis, près de 390.000 morts ont été recensés, soit près d’un cinquième des contaminations dans le monde. Viennent ensuite le Brésil (environ 207.000), l’Inde (152.000) et le Mexique (138.000).

Sujet sur l’épidémie au Brésil (et plus précisément en Amazonie) dans notre 19h30 du 15 janvier

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK