Coronavirus dans le monde : Bolsonaro testé, Melbourne reconfinée, Boris Johnson critiqué

Un hôpital de campagne destiné aux malades du Covid-19 sur le champ de courses Mahalaxmi, à Mumbai, le 7 juillet 2020
4 images
Un hôpital de campagne destiné aux malades du Covid-19 sur le champ de courses Mahalaxmi, à Mumbai, le 7 juillet 2020 - © Punit PARANJPE

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

A Melbourne, deuxième ville d’Australie, plus de cinq millions de personnes devront rester confinées pour au moins six semaines à partir de minuit, après une flambée des cas de nouveau coronavirus.

La plupart des élèves suivront à nouveau un enseignement à distance. Restaurants et cafés ne pourront plus servir que des plats à emporter.

Tout l’Etat de Victoria est isolé du reste du pays.

Dans la zone euro, l’impact économique sera plus important que prévu, avec une chute du PIB de 8,7% en 2020, prévoit la Commission européenne. La contraction devrait dépasser 10% en Italie, Espagne et France.

"L’impact économique du confinement est plus grave que ce que nous avions prévu au départ. Nous continuons à naviguer en eaux troubles et sommes confrontés à de nombreux risques, dont une nouvelle vague importante d’infections", selon le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis.

Pas d’effet de la chloroquine "au long cours"

Les patients traités "au long cours" avec de la chloroquine ou de l’hydroxychloroquine, notamment pour des maladies auto-immunes, n’ont pas été moins touchés par des formes graves de Covid-19 durant l’épidémie, d’après une étude française.

Le nouveau coronavirus a fait au moins 538.326 morts dans le monde depuis fin décembre et contaminé plus de 11,6 millions de personnes, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 11h00 GMT.


►►► À lire aussi : Pas d'immunité collective contre le Coronavirus: seuls 5% des 61.000 participants à une étude espagnole ont des anticorps


Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 130.306 décès pour plus de 2,9 millions de cas.

Après les Etats-Unis, les pays les plus touchés en termes de décès sont le Brésil (65.487 morts), le Royaume-Uni (44.236 morts), l’Italie (34.869 morts) et le Mexique (31.119 morts).

L’Inde a franchi la barre des 20.000 morts officiellement attribués à la pandémie.

L’Iran a annoncé un nouveau record de morts avec 200 décès en une journée.

Pas de nouveau cas à Pékin

Pékin a annoncé mardi zéro nouveau malade du Covid-19 sur les 24 dernières heures dans la capitale chinoise, une première depuis un rebond le mois dernier.

Mardi, 11 millions de lycéens chinois ont entamé les épreuves du bac avec un mois de retard, avec mise à l’écart des candidats pris d’une soudaine quinte de toux.Le président brésilien Jair Bolsonaro, qui s’est toujours dit sceptique sur la pandémie, a annoncé à CNN Brésil qu’il présentait certains symptômes du nouveau coronavirus et qu’il s’était soumis à un test dont les résultats seront connus mardi.


►►► À lire aussi : Coronavirus en Inde : la barre des 20.000 morts est franchie


La maire de la ville américaine d’Atlanta Keisha Lance Bottoms, dont le nom a été avancé comme possible colistière du candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden, a annoncé avoir été testée positive au nouveau coronavirus.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson est accusé de déformer la réalité en attribuant à la négligence de maisons de retraite la propagation du nouveau coronavirus dans ces établissements, qui paient un lourd tribut à la maladie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK