Coronavirus : comme l'Italie, Malte refuse d'accueillir des migrants en raison de la crise sanitaire

Coronavirus : comme l’Italie, Malte refuse d’accueillir des migrants en raison de la crise sanitaire
Coronavirus : comme l’Italie, Malte refuse d’accueillir des migrants en raison de la crise sanitaire - © JONATHAN BORG - AFP

En raison de la crise du coronavirus, Malte a décidé de ne plus accueillir sur son territoire les migrants qui ont été secourus en mer. De la sorte, le gouvernement dit vouloir empêcher une plus grande propagation du virus, rapporte le journal Times of Malta. Les services de secours de l’île seraient en outre débordés à cause de la pandémie.

Le gouvernement maltais avertit les migrants qu’on ne peut plus garantir qu’ils seront secourus en mer. "Il est dans l’intérêt de ces personnes et de leur responsabilité de ne pas se mettre en danger en entreprenant un voyage risqué vers un pays où elles ne trouveront pas de refuge", selon une déclaration officielle relayée par le journal.


►►► À lire aussi : Une ONG en quête d’un port d’accueil pour 150 migrants secourus en Méditerranée


L’Italie avait déjà pris des mesures similaires cette semaine, en fermant ses ports aux navires qui viennent en aide aux migrants en mer. Là aussi, la décision des autorités italiennes est liée à la crise sanitaire actuelle.

Plus tôt jeudi, on avait appris que la situation à bord du navire de sauvetage Alan Kurdi, battant pavillon allemand, devenait précaire. Quelque 150 migrants secourus s’y trouvent et, selon les membres de l’équipage, les gens peuvent à peine dormir faute de place. Le navire se trouve à proximité de l’île de Lampedusa mais ne peut donc pas amarrer en Italie. Le capitaine a demandé aux services de secours italiens de la nourriture, des médicaments et du carburant.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK