Coronavirus aux USA : Trump accuse l'organisation des médicaments de retarder le vaccin pour l'après élection

Le président américain Donald Trump a accusé ce samedi les membres de la FDA (Food and Drug Administration) de retarder le développement de vaccins contre le nouveau coronavirus.

Selon lui, ils complotent pour qu’aucun vaccin ne soit validé avant l’élection du 3 novembre. Il les a accusés, sur Twitter, de compliquer l’inscription de candidats aux essais cliniques. Cette nouvelle attaque intervient après qu’un haut fonctionnaire de la FDA a déclaré qu’il démissionnerait si un vaccin venait à être approuvé avant qu’il ait été prouvé qu’il était efficace.

Pression du gouvernement

"Ils espèrent de toute évidence retarder la réponse jusqu’après le 3 novembre", date de l’élection présidentielle. Donald Trump attaque régulièrement les agences d’Etat via Twitter, les accusant de vouloir saper son autorité. La FDA s’inquiète de la pression du gouvernement Trump pour approuver à tout prix un vaccin avant les élections, même sans preuve tangible de son efficacité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK