Coronavirus aux Etats-Unis : l'état de santé du président Trump suscite une marée de rumeurs

Donald Trump retire son masque dès son retour à la Maison Blanche après avoir subi un traitement en hôpital pour le COVID19.
3 images
Donald Trump retire son masque dès son retour à la Maison Blanche après avoir subi un traitement en hôpital pour le COVID19. - © NICHOLAS KAMM - AFP

Le traitement qu’a subi tout récemment Donald Trump, et la transparence toute relative par rapport à ce dernier, ont laissé le champ libre à toute une série de rumeurs plus ou moins fantaisistes. C’est ce que l’on observe dans différents articles publiés dans la presse. Les communiqués même des médecins officiels de la maison blanche ont, par manque de précision, alimenté le phénomène. Tant sur le moment où le président a reçu de l’oxygène que sur la date de son dernier test négatif au covid-19.

Une infection volontaire ?

La BBC rapporte que des supporters républicains du président ont avancé l’hypothèse selon laquelle Donald Trump aurait été infecté de manière volontaire aux alentours du premier débat de la campagne présidentielle. Une sorte d’attentat au covid-19. Des rumeurs colportées par des comptes officiels de Twitter. Une forme de théorie de la conspiration relayée pour nuire au camp démocrate tant que pour susciter l’empathie et la commisération en faveur du candidat républicain. Certains posts démocrates affirmaient en revanche que l’infection au COVID19 du président n’était que pure invention.

Imprécisions comblées

Les imprécisions sur la date à laquelle le test covid du président est revenu positif du labo ont alimenté aussi des suspicions sur la réalité de ses dernières apparitions en public. Certains ont même été jusqu’à prétendre qu’elles étaient le fait d’un double, d’un sosie, du président. C’est en réalité une rumeur classique apparaissant de temps à autre quand l’état de santé d’une personnalité est incertain ou imprécis.

Les réponses vagues ou lacunaires sur le moment où Donald Trump a reçu de l’oxygène pendant son hospitalisation ont aussi contribué à alimenter une autre rumeur. Celle de la présence d’un appareillage et d’une bonbonne d’oxygène camouflés dans la voiture qu’il a emprunté pour saluer ses partisans en dehors de l’hôpital où il recevait son traitement. La photo est devenue virale.

Une monnaie commémorative ?

Sur Twitter, on a prêté à la Maison Blanche d’avoir édité une pièce commémorative intitulée "Donald Trump vainc le covid-19". Diverses publications insinuant même que le président se faisait de l’argent grâce au covid-19. Une affirmation qui a été démentie par l’agence de presse Reuters.

Le démenti d'une rumeur

Rumeurs dans les milieux diplomatiques

Le journal Time, quant à lui, sonde les milieux diplomatiques de Washington où l’hospitalisation de Donald Trump a déchaîné les rumeurs les plus diverses. Entre autres, l’idée farfelue selon laquelle Donald Trump pourrait manœuvrer pour faire en sorte que sa fille prenne les rênes du pouvoir, accéder à la présidence. Une question attribuée par le magazine à un "ambassadeur d’un pays très sophistiqué". A côté de cela bruissent aussi des questionnements plus inquiétants sur la possibilité que des adversaires des Etats-Unis comme la Chine ou l’Iran ne tentent de tirer avantage de la situation médicale de Donald Trump.

Photographies détournées

La BBC ramène aussi que, sur le média vidéo Tiktok, une vidéo a été publiée montrant des centaines de motards priant pour un prompt rétablissement de Donald Trump. Le travaille d’enquête mené par le média britannique démontre que la vidéo a été tournée en Afrique du Sud. Elle montre en fait une manifestation de motards à Prétoria contre le meurtre de fermiers. La fausse vidéo a été partagée plus de 25.000 fois et vue plus de 1,3 million de fois.

Plusieurs médias indiquent que la communication de la Maison Blanche et la banalisation des fake news trouvent leur apogée dans cet épisode de la vie du Tout-Washington. Le déni de l’importance du virus, qui a été au centre de la communication présidentielle depuis le début de la pandémie, est une fois de plus opposé à la critique de la gestion du COVID19 par l’administration Trump. La maladie du président déchaîne donc des réactions à la mesure de la polarisation de la vie publique américaine.

Extrait du JT de 19H30 : "Trump : mise en scène pour relancer la campagne"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK