Coronavirus au Royaume-Uni : plus de 12.000 morts dans les maisons de retraite anglaises et galloises

Plus de 12.000 résidents de maisons de retraite sont morts du nouveau coronavirus en deux mois en Angleterre et au Pays de Galles, indiquent vendredi de nouvelles statistiques soulignant l’ampleur de la pandémie dans ces établissements que le gouvernement est accusé d’avoir négligés.

Au total, 12.526 personnes vivant en maisons de retraite sont décédées des suites de la maladie Covid-19 entre le 2 mars et le 1er mai, indique le bureau national des statistiques, l’ONS. Parmi elles, 9039 personnes sont mortes dans ces structures, soit 72,2% des décès, et 3444 personnes sont décédées à l’hôpital (27,5% des décès).

Selon l’ONS, plus d’un quart des décès de résidents de maisons de retraite sur cette période étaient liés à l’épidémie.


►►► À lire aussi : Coronavirus au Royaume-Uni : face à la pandémie, la gueule de bois des pubs


Le Premier ministre Boris Johnson a reconnu mercredi au Parlement que le nombre de morts dans ces établissements était "trop élevé".

Le dirigeant conservateur s’est défendu d’avoir été "trop lent" à réagir pour protéger employés et résidents de maisons de retraite et annoncé débloquer 600 millions de livres (680 millions d’euros) supplémentaires en ce sens.

Depuis le début de la pandémie, plusieurs associations représentant le secteur se sont alarmées du manque d’équipements de protection et de dépistages et du retour parfois prématuré dans leurs établissements de malades du Covid-19 sortant de l’hôpital.

En outre, le gouvernement a été critiqué pour avoir exclu pendant plusieurs semaines, dans ses bilans quotidiens sur le virus, les victimes en maisons de retraite. Il a finalement décidé de les inclure fin avril.

Au total, 33.841 décès liés au coronavirus sont survenus en Angleterre et au Pays de Galles entre le 1er mars et le 30 avril 2020 – enregistrés jusqu’au 5 mai -, indique l’ONS.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK