Coronavirus au Royaume-Uni : dans un village à la frontière anglo-galloise, le casse-tête d’un double confinement

Les habitants de la ville de Knighton, au Royaume-Uni, vivent une situation particulièrement absurde. Dans cette bourgade de 3000 habitants, traversée par la frontière entre l’Angleterre et le Pays de Galles, le confinement ne se passe pas exactement comme dans le reste du pays, rapporte Courrier International en citant un reportage du Times. Les autorités britanniques et galloises n’en sont pas au même point dans leur politique de déconfinement : si les Anglais peuvent sortir de chez eux en voiture pour rencontrer en plein air quelqu’un d’un autre foyer, les Gallois sont encore strictement confinés chez eux.

Pour les habitants de Knighton, c’est un double règlement difficile à appliquer, et la frontière est poreuse. "Ici, on peut avoir un pied au Pays de Galles et l’autre en Angleterre", soupire une propriétaire de salon de thé. Ce qui rend la politique de confinement absurde : à quoi bon forcer les Gallois à rester chez eux s’ils peuvent prendre l’air à deux pas dans la partie anglaise du village ?

Beaucoup d’Anglais ont une résidence secondaire au Pays de Galles

Économiquement, les citoyens ne peuvent d’ailleurs pas éviter de passer la frontière : les hôpitaux, les écoles et la plupart des entreprises dans lesquelles ils travaillent sont en Angleterre. Mais à l’inverse, les Anglais ne se rendent pas du côté gallois, ce qui pénalise le tourisme et l’économie locale. "Les gens vont réserver au Center Parcs mais pas dans les campings et les parcs d’attractions du Pays de Galles, se désole le maire de la ville. Il y a très peu de gens qui ont les moyens de se payer des vacances et l’Angleterre va tous les aspirer."


►►► À lire aussi : Coronavirus au Royaume-Uni : plus de 12.000 morts dans les maisons de retraite anglaises et galloises


Au Royaume-Uni, tous les gouvernements nationaux n’appliquent pas le même plan : si l’Angleterre a assoupli ses mesures comme prévu par le gouvernement britannique, les gouvernements écossais et gallois ont préféré garder des mesures strictes, le Pays de Galles adoptant notamment un plan tricolore, comme en France. Pour certains habitants de Knighton, ce refus d’adoucir le confinement est lié à une situation bien précise : "le Pays de Galles a choisi cette voie pour la simple raison que les Anglais vont dans leur résidence secondaire au Pays de Galles et c’est un gros souci", explique un éleveur de bétail de 71 ans.

Dans les faits, les Anglais n’ont plus le droit de se rendre au Pays de Galles. Une situation qui en amuse certains, au regard de l’histoire : Knighton est situé sur la "digue d’Offa", du nom du roi de Mercie qui érigea cette frontière au VIIIe siècle après JC. "Maintenant, avec l’assouplissement des règles de confinement [en Angleterre], ça va être le contraire", ricane un garagiste de bus de 67 ans.

Journal télévisé du 11/05/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK