Coronavirus au Mexique: des millions d'élèves font leur rentrée avec des cours diffusés à la télévision

Coronavirus au Mexique: des millions d'élèves font leur rentrée avec des cours diffusés à la télévision
2 images
Coronavirus au Mexique: des millions d'élèves font leur rentrée avec des cours diffusés à la télévision - © ALFREDO ESTRELLA - AFP

Quelque 30 millions d'élèves mexicains ont fait leur rentrée des classes lundi via des cours diffusés à la télévision en raison de la pandémie de coronavirus.

Sont concernés les éléves du primaire et du secondaire, âgés de 4 à 18 ans, de l'enseignement public. Les écoles privées doivent aussi assurer un enseignement à distance.

Selon le gouvernement, le dispositif sera maintenu jusqu'à ce que les conditions sanitaires permettent un retour dans les classes. Les cours en présentiel sont suspendus depuis le 17 mars.

"Malgré la pandémie, la douleur et les souffrances qu'elle a provoquées, et que malheureusement elle continue de provoquer, nous sommes (...) debout", a déclaré le président Andrés Manuel López Obrador, en annonçant officiellement la rentrée des classes.

Le Mexique, pays de 128 millions d'habitants, a enregistré 60.480 morts du Covid-19, ce qui en fait le troisième pays le plus endeuillé au monde après les Etats-Unis et le Brésil. Un total de 560.164 cas ont été confirmés.

Le programme "Apprends à la maison" a fait le choix de la télévision reçue sur 94% du territoire, contre 70 à 80% pour internet, a précisé le gouvernement qui s'est associé à quatre chaînes privées et assure la distribution gratuite de livres.

Les contenus seront également disponibles en 22 langues indigènes et dans les zones les plus reculées, ils seront diffusés à la radio.

Les programmes comprendront également des cours sur la santé, le Mexique détenant le triste record du pays le plus touché par l'obésité infantile.

Quelques 160 lignes téléphoniques sont également mises en service pour du soutien scolaire.

Emiliano Urdiain, 11 ans, a commencé la classe lundi avec ce nouveau format télévisé. Son père Alfredo espère que le programme sera de meilleure qualité que les cours dispensés à distance après le 17 mars.

"Ils étaient mauvais, on aurait dit que les vidéos avaient été prises sur Youtube, et je m'inquiète de la qualité de "Apprends à la maison" qui passe maintenant à la télévision", explique ce directeur d'un cabinet d'architecture qui se désole de ne pas avoir les moyens de payer à son fils un professeur particulier.

Le Mexique, troisième pays le plus touché, dans notre journal du 1er août

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK