Coronavirus au Maroc : maintient le confinement jusqu'au 10 juin

Coronavirus au Maroc : maintient le confinement jusqu’au 10 juin
Coronavirus au Maroc : maintient le confinement jusqu’au 10 juin - © Tous droits réservés

Le Maroc va prolonger jusqu’au 10 juin l’état d’urgence sanitaire et le confinement mis en place pour freiner la propagation du nouveau coronavirus, a annoncé lundi le Premier ministre marocain Saad-Eddine El Othmani.

Après le 10 juin, le déconfinement sera "progressif" et prendra en compte "les écarts de contamination entre régions", a annoncé le Premier ministre, sans donner plus de précisions.

"La situation sanitaire est stable mais pas totalement rassurante", a-t-il déclaré devant les chambres du Parlement, à deux jours de l’échéance de l’état d’urgence sanitaire instauré le 20 mars dernier et renforcé par un couvre-feu pendant le ramadan, qui a débuté fin avril.

Le Maroc, pays de 35 millions d’habitants, comptait officiellement lundi 6.939 cas de contamination et 192 décès pour un peu moins de 100.000 tests.

Pour se déplacer, les Marocains doivent d’abord en obtenir l’autorisation et le port du masque est obligatoire. Les contrôles policiers sont fréquents et le non-respect des restrictions est passible d’un à trois mois de prison, parfois assortis d’une amende.

Les autorités ont cessé de publier le nombre d’interpellations quotidiennes. Fin avril, elles en avaient comptabilisé plus de 85.000.

Les milieux économiques ont appelé ces derniers jours à une reprise des activités, alors que la pandémie a mis à l’arrêt quelque 132.000 entreprises, soit environ 60% du secteur structuré.

Environ 950.000 salariés sont temporairement en arrêt de travail et au moins 4,3 millions de familles sont privées de revenus tirés du secteur informel ou d’emplois précaires.

Déclaration du premier ministre marocain, ce 18 mai à Rabat (arabe)

Traduction de Saad-Eddine El Othmani, Premier ministre marocain  : 
"Puisque notre pays a fait le choix depuis le début de donner la priorité à la préservation de la santé des citoyens et de la mettre en avant de toute autre considération, et puisque jusqu’à présent, nous avons réalisé beaucoup d'avancées, et pour préserver ces avancées, que ce soit au niveau épidémique ou au niveau de santé, il a été décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire et de prolonger le confinement pour une période de trois semaines."