Coronavirus au Canada: l'Ontario durcit et prolonge son confinement face à la pandémie

La file pour se faire vacciner à Toronto
La file pour se faire vacciner à Toronto - © COLE BURSTON - AFP

L'Ontario, province la plus peuplée du Canada, durcit et prolonge son confinement pour freiner la pandémie en fermant notamment ses frontières aux déplacements non essentiels, a annoncé vendredi son Premier ministre, Doug Ford.

La province canadienne de 14 millions d'habitants recensait vendredi 4.812 nouveaux cas de Covid-19, du jamais-vu depuis le début de la pandémie, et 25 morts.

"Nous sommes en train de perdre la bataille en cours entre les variants et les vaccins", a déclaré Doug Ford lors d'une conférence de presse.

"Nous pouvons changer ça. Nous sommes à terre, mais ce n'est pas fini", a-t-il ajouté en prolongeant de deux semaines le confinement en vigueur depuis le 8 avril jusqu'au 19 mai et assorti d'un ordre aux Ontariens de rester chez eux et de ne sortir que pour des besoins essentiels.

La police pourra sévir contre les contrevenants en leur imposant une amende de 750 dollars canadiens (500 euros)

Le gouvernement ferme également les chantiers de construction non essentiels, limite les rassemblements extérieurs aux seuls membres d'une famille et une autre personne, interdit les sports extérieurs comme le golf ou le basketball.

Il limite par ailleurs à 25% la capacité d'accueil des commerces essentiels, comme les pharmacies ou les supermarchés, ainsi qu'à 10 personnes les mariages, les funérailles ou les cérémonies religieuses.

Les frontières inter-provinciales avec le Québec et le Manitoba seront fermées aux déplacements non-essentiels à partir de lundi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK