Coronavirus au Brésil: le Sénat va bientôt enquêter sur la gestion de Jair Bolsonaro

Coronavirus au Brésil: le Sénat va bientôt enquêter sur la gestion de Jair Bolsonaro
Coronavirus au Brésil: le Sénat va bientôt enquêter sur la gestion de Jair Bolsonaro - © LEO MALAFAIA - AFP

Le Sénat brésilien devrait ouvrir prochainement une enquête pour évaluer d'"éventuelles omissions" de la part du gouvernement du président Jair Bolsonaro dans sa gestion controversée de la pandémie, qui a fait jeudi un nouveau record de décès.

Un juge de la Cour suprême brésilienne a ordonné jeudi au Sénat d'installer une commission d'enquête en ce sens, suite à la demande formulée par 32 des 81 sénateurs brésiliens.

Le président du Sénat Rodrigo Pachco, qui s'y opposait jusqu'à présent, a finalement accepté cette demande lors d'une conférence de presse quelques minutes après l'annonce faite par ce juge de la Cour suprême.


►►► A lire aussi: Jair Bolsonaro de plus en plus fragilisé : coronavirus, Lula, armée… Tout comprendre sur la situation au Brésil


L'enquête devra porter notamment sur "les actions et omissions du gouvernement fédéral (...), en particulier face à l'aggravation de la crise sanitaire dans l'Etat d'Amazonas, après le manque d'oxygène pour les patients hospitalisés", a précisé ce magistrat, Luís Roberto Barroso.

En janvier, des dizaines de personnes sont mortes à Manaus, la capitale de l'Etat d'Amazonas, en raison du manque d'oxygène dans les hôpitaux.

Le Brésil a enregistré jeudi 4249 nouveaux décès suite à l'épidémie de Covid-19 au cours des dernières 24 heures, pour un total de 345.025 morts, soit le deuxième bilan le plus lourd après les Etats-Unis. C'est le deuxième jour consécutif que ce bilan quotidien dépasse les 4000 morts, selon les statistiques du ministère de la Santé.

Le nombre de cas de contamination atteint les 13,2 millions depuis le début de l'épidémie en février 2020.

Archives JT du 25/03/2021 - Pandémie : le Brésil a franchi le seuil des 300 000 morts

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK