Coronavirus: appel de scientifiques à une lutte contre le coronavirus unifiée en Europe

Coronavirus: appel de scientifiques à une lutte contre le coronavirus unifiée en Europe
Coronavirus: appel de scientifiques à une lutte contre le coronavirus unifiée en Europe - © Westend61 - Getty Images/Westend61

L'Europe a besoin d'une stratégie unifiée pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus, appelle un groupe de scientifiques internationaux dans le journal médical The Lancet. Au vu des frontières ouvertes sur le continent, un pays seul ne peut conserver un nombre d'infections bas, estiment les chercheurs.

Une action conjointe et des objectifs communs sont dès lors essentiels, écrit le groupe, dirigé par la chercheuse Viola Priesemann, dans la revue médicale The Lancet. "Si nous n'agissons pas maintenant, de nouvelles vagues de contamination sont à prévoir, avec en conséquence davantage de dommages pour la santé, la société, l'emploi et les entreprises", avertissent les scientifiques.

Ils proposent une action européenne forte et coordonnée pour limiter le nombre de nouveaux cas quotidiens à 7 pour 100.000 habitants chaque semaine, dans tous les pays d'Europe. Viola Priesemann, chercheuse à l'institut Max Planck pour le développement des sciences de Goettingen, en Allemagne, estime que cet objectif pourrait être atteint au printemps. "La réduction doit être synchronisée dans tous les pays européens et entamée dès que possible. La synchronisation permettra de garder les frontières européennes ouvertes", selon le groupe de scientifiques.

Une fois le nombre de contaminations suffisamment bas, les restrictions pourront être assouplies, de manière extrêmement surveillée et les mesures d'atténuation comme le port du masque, les règles d'hygiène et la limitation des contacts devront être poursuivies et même améliorées, plaident les chercheurs dans leur appel.

Des tests continus sont en outre nécessaires pour garantir la détection immédiate de toute hausse de cas, tandis que les foyers locaux requièrent une réponse rapide et rigoureuse, avec des restrictions de voyage, des tests et éventuellement des confinements locaux, disent-ils.

Plus de 300 scientifiques du monde entier ont signé l'appel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK