Coronavirus : Abdala, le deuxième candidat-vaccin cubain en phase finale d'essais

Cuba commencera lundi à vacciner 48.000 volontaires avec son candidat-vaccin contre le coronavirus Abdala, le deuxième du pays à entrer en phase 3 des essais cliniques, la dernière avant approbation, ont annoncé vendredi les autorités cubaines.

"Penser que, depuis hier, nous avons l'autorisation de phase 3 d'essais cliniques pour un deuxième candidat, cela nous motive et nous donne l'énergie pour continuer à travailler", a déclaré lors d'une conférence de presse le vice-président du groupe pharmaceutique d'Etat BioCubaFarma, Eulogio Pimentel.

Soulignant que dans le monde, 22 candidats-vaccins sont actuellement en phase 3, il a ajouté: "le 23e est Abdala". "L'inventivité de nos scientifiques et techniciens a fait que 10% de ces candidats en phase 3 proviennent d'une petite île comme la nôtre", a-t-il insisté.

Le 4 mars, un autre candidat, Soberana 2, a débuté sa phase 3 auprès de 44.000 volontaires. Si l'un ou l'autre parvient à l'autorisation finale, il serait le premier vaccin anti-Covid conçu et produit en Amérique latine. Alors que la phase 3 de Soberana 2 se déroule à La Havane, celle d'Abdala sera menée dans trois villes de l'est du pays (Santiago, Guantanamo et Bayamo), impliquant 48.000 volontaires âgés de 19 à 80 ans.

Trois doses

Ils "recevront trois doses, espacées de deux semaines entre chaque", a précisé la docteure Marta Ayala, vice-directrice du Centre d'ingénierie génétique et biotechnologique (CIGB), qui développe le vaccin.

Lors des premières phases, "tous les volontaires ont montré une réponse avec des anticorps spécifiques" après les injections, une réponse "quatre fois plus forte" qu'avant avoir été vaccinés, a-t-elle indiqué.

Sous embargo américain depuis 1962, Cuba a commencé à développer ses propres vaccins dans les années 1980 et aujourd'hui près de 80% des vaccins de son programme d'immunisation sont produits localement.

Fort de cette expérience, le pays travaille sur quatre candidats-vaccins contre le coronavirus: Soberana 1 (en phase 2), Soberana 2, Abdala et Mambisa (en phase 1). Un cinquième candidat, Soberana +, est une reformulation du Soberana 1 à destination des personnes convalescentes de la maladie. Ces projets utilisent une protéine recombinante, une technique également utilisée par l'entreprise américaine de biotechnologie Novavax.

Le pays communiste reste relativement peu touché par la maladie, avec 65.149 cas dont 387 décès.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK