Coronavirus à Cuba : la Havane mise à nouveau sous couvre-feu, pour deux semaines

Un couvre-feu de deux semaines entre en vigueur mardi soir à La Havane, confrontée à un rebond des cas de Covid-19 depuis un mois, ont annoncé les autorités cubaines.

L'objectif est d'obtenir "des effets le plus vite possible" avec une baisse des cas, a souligné le président Miguel Diaz-Canel lors d'une réunion avec les dirigeants de la capitale.

Le couvre-feu, de 19H00 à 05H00 locales, restera en vigueur jusqu'au 15 septembre et s'accompagnera d'un renforcement de la présence policière dans les rues et de la fermeture anticipée des magasins, à 16H00.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Pour s'assurer du respect des règles sanitaires, le gouvernement a annoncé que les amendes seraient particulièrement élevées : 2.000 pesos (environ 85 dollars) pour non-port du masque ou port incorrect, 3.000 pesos (125 dollars) pour non-respect du couvre-feu, dans un pays où le salaire moyen est d'environ 40 dollars par mois.

Les entrées et sorties de la ville seront également limitées. L'île socialiste, qui avait déclaré l'épidémie sous contrôle en juin, a vu le nombre de cas repartir à la hausse fin juillet, un mois après avoir entamé son déconfinement.

La majorité de ces cas sont concentrés à La Havane, où vivent 2,1 des 11,2 millions d'habitants du pays. Mardi, les autorités sanitaires ont signalé 33 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures, portant le total à 4.065 cas dont 95 décès (un de plus lundi).

Des chiffres qui restent bien meilleurs que dans les pays voisins d'Amérique latine et des Antilles : le Panama compte par exemple près de 93.000 cas pour 4 millions d'habitants, tandis que la République dominicaine, qui a 10,6 millions d'habitants, a enregistré plus de 94.700 cas.

 

Prise de température à Cuba, en ce début août 2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK