Cop24: l'ancienne ambassadrice de l'accord de Paris se dit "optimiste" et compte sur la jeunesse

Pour Laurence Tubiana, les choses peuvent bouger assez vite, notamment grâce à la nouvelle génération d'écologistes.
Pour Laurence Tubiana, les choses peuvent bouger assez vite, notamment grâce à la nouvelle génération d'écologistes. - © SOPHIE BREMS - RTBF

La conférence des Nations-Unies sur le climat vit ses dernières heures à Katowice, et devrait se clôturer ce vendredi soir. Mais les choses traînent et il se murmure dans les couloirs que les négociations joueront les prolongations.

L'objectif est d'avancer dans la lutte contre le réchauffement climatique notamment en écrivant le mode d'emploi de l'accord de Paris, cet accord qui fut un moment inédit où tous avait montré une volonté commune de s'engager, avant que les États-Unis, sous l'impulsion du président Donald Trump, s'en retirent en août 2017. "C’est un moment difficile évidemment, quand on a la première économie mondiale qui dit : 'je m’en vais' ", admet Laurence Tubiana, ancienne ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique lors de la Cop21 à Paris. 

Une économie de deux siècles qu'il faut renverser

Mais l'économiste française se dit optimiste et pense qu'il s'agit d'un "bon moment de vérité pour l’accord de Paris". "C'est quand même une économie de deux siècles qu'il faut renverser, explique-t-elle. Peut-être qu’on sera trop tard, mais je suis optimiste sur le fait que les sociétés changent beaucoup."

Pour Laurence Tubiana, les choses peuvent bouger assez vite, notamment grâce à la nouvelle génération d'écologistes. Une relève qui lui fait dire en souriant : "Tous ces jeunes qui s’asseyent sur des ponts, qui font des marches tous les mois, qui font la grève à l’école, ça donne quand même de l’énergie non ?"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK