COP15 (biodiversité) : la Chine va créer un fonds de 200 millions d’euros à destination des pays en développement

La Chine va investir 1,5 milliard de yuans (environ 200 millions d’euros) pour aider les pays en développement à protéger leur biodiversité, a annoncé mardi le président chinois Xi Jinping lors d’un discours à la 15e Conférence des parties (COP) de la Convention sur la diversité biologique des Nations Unies qui a débuté lundi à Kunming, en Chine, en présence de représentants du gouvernement chinois, de la CDB et de certaines délégations.

Elle se déroule parallèlement en ligne. Xi Jinping a précisé que la Chine investirait cet argent dans un fonds et a invité les autres pays à y contribuer également.

Ouverture de la COP15 sur la biodiversité (11 octobre)

Il a par ailleurs affirmé que son pays allait amplifier ses efforts pour lutter contre l’extinction des espèces, notamment en agrandissant ses réserves naturelles. La Chine est actuellement le plus gros émetteur de gaz à effet de serre et le plus gros consommateur de charbon.

Ce dernier fournit au pays environ 60% de ses besoins en énergie. Durant son discours, Xi Jinping a reconnu l’impact majeur qu’avait la crise climatique sur les écosystèmes et a assuré que la Chine augmenterait sa capacité en énergies renouvelables en accélérant ses projets autour de l’énergie solaire et éolienne.

La COP15, qui durera toute la semaine, a pour ambition de créer un nouvel accord pour limiter le réchauffement climatique et protéger la biodiversité. Elle sera suivie par des négociations en Suisse en janvier puis par l’établissement d’une stratégie finale lors d’une nouvelle rencontre à Kunming du 25 avril au 8 mai 2022.

Selon les Nations Unies, un million d’espèces animales et végétales sont menacées d’extinction, un triste record dans l’histoire de l’humanité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK