Contestation en Bolivie: Evo Morales annonce sa démission

Contestation en Bolivie: Evo Morales annonce la convocation de nouvelles élections
Contestation en Bolivie: Evo Morales annonce la convocation de nouvelles élections - © HO - AFP

Le président bolivien Evo Morales a annoncé dimanche sa démission après trois semaines de fortes protestations contre sa réelection à un quatrième mandat.

"Je renonce à mon poste de président", a déclaré à la télévision le leader indigène de 60 ans, au pouvoir depuis 2006 et dont l'armée et la police venaient de réclamer le départ.

Le commandant en chef de l'armée bolivienne, le général Williams Kaliman, avait en effet demandé dimanche au président, confronté depuis trois semaines à une vague de contestation contre sa réélection, de démissionner "pour le bien de la Bolivie"."Après avoir analysé la situation conflictuelle interne, nous demandons au président de renoncer à son mandat présidentiel afin de permettre la pacification et le maintien de la stabilité, pour le bien de notre Bolivie", a déclaré le général à la presse. 

Le président Evo Morales avait annoncé dimanche qu'il convoquerait de nouvelles élections en Bolivie, où la contestation du scrutin du 20 octobre n'a cessé de prendre de l'ampleur.

"J'ai décidé de renouveler l'ensemble des membres du Tribunal électoral suprême", a déclaré le président Morales lors d'une intervention télévisée, en annonçant qu'il "convoquerait de nouvelles élections qui permettront, en votant, au peuple bolivien d'élire démocratiquement de nouvelles autorités".

Peu auparavant, l'Organisation des Etats américains (OEA) avait demandé l'annulation de la présidentielle du 20 octobre, entachée de fraudes selon elle, et demandé la convocation d'un nouveau scrutin.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK