Congo: le bilan de l'accident de Sange porté à 271 morts

RTBF
RTBF - © RTBF

L'explosion d'un camion-citerne le 2 juillet à Sange, dans l'est de la République démocratique du Congo, a fait 271 morts, après le décès de plusieurs blessés, selon un bilan actualisé lundi par les autorités locales.

"Nous sommes à 271 décès depuis le début de la catastrophe", a déclaré à l'AFP le Dr Géronce Balegamire, ministre provincial des infrastructures au Sud-Kivu (est) et coordonnateur d'une cellule de crise.

Quelque 80 blessés, dont certains très gravement brûlés, sont encore soignés dans quatre hôpitaux à Sange, Bukavu, le chef-lieu la province, et Uvira, qui enregistrent régulièrement de nouveaux décès, a-t-il précisé.

Six médecins israéliens spécialisés dans la chirurgie plastique et les soins des brûlures sont arrivés lundi en RDC pour aider leurs collègues congolais de l'hôpital d'Uvira, à une trentaine de km au sud de Sange, selon le ministre provincial.

La Belgique a également envoyé cinq médecins qui doivent arriver mardi à Bukavu, pour soigner des grands brûlés dans deux hôpitaux. Cette équipe apportera également 10 tonnes de matériel médical et de médicaments, a précisé à l'AFP l'ambassade de Belgique à Kinshasa.

Quelque 220 personnes, dont une soixantaine d'enfants, ont péri brûlées vives et plus de 150 ont été blessées le 2 juillet à Sange en fin de journée lors de l'explosion d'un camion-citerne d'environ 50 000 litres d'essence, qui s'était renversé sur le bord de la route.

Les victimes ont été surprises alors qu'elles récupéraient l'essence s'échappant du camion ou bien étaient réunies dans une salle pour regarder le Mondial de football.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK