Syrie: une attaque de l'EI contre la coalition contenue avec l'aide des rebelles

Syrie: une attaque de l'EI contre la coalition contenue avec l'aide des rebelles
2 images
Syrie: une attaque de l'EI contre la coalition contenue avec l'aide des rebelles - © OMAR HAJ KADOUR - AFP

Les forces alliées sous commandement américain et les rebelles syriens ont réussi à contenir samedi une offensive du groupe Etat islamique contre une de leurs bases située en Syrie, près de la frontière jordanienne, a-t-on appris dimanche auprès de la coalition anti-EI.

Au cours du week-end, une intensification des frappes russes sur des localités d'Idleb a par ailleurs été observée. L'attaque de l'EI menée samedi visait la base de At-Tanf, dans le sud du pays.

Elle a été menée avec un véhicule piégé, puis un groupe d'assaut d'une trentaine de kamikazes vêtus de gilets explosifs.

"La coalition et ses forces partenaires se sont défendues en ouvrant directement le feu sur ces assaillants, avant de détruire les véhicules ennemis et les combattants restants grâce à plusieurs frappes aériennes", a précisé dans un communiqué la coalition luttant contre l'organisation terroriste.

Les forces d'opposition syriennes qui ont participé à ces opérations sont distinctes des Forces démocratiques syriennes (FDS) basées dans le nord de la Syrie.

Les forces rebelles syriennes s'occupent notamment de nettoyer le désert d'Hamad des forces de l'EI

"Dans le sud de la Syrie, les forces volontaires syriennes s'occupent notamment de nettoyer le désert d'Hamad des forces de l'EI, et elles ont été absolument essentielles pour contenir cette menace de l'EI et préserver la sécurité le long de la frontière jordanienne", a précisé le communiqué de la coalition.

Par ailleurs, l'agence de presse Reuters indique que des habitants de la province d'Idleb ont observé des raids aériens menés dimanche par l'aviation russe.

Il est question de 8 raids sur Khan Cheikhoun, la ville touchée mardi dernier par une attaque présumée chimique, attribuée par une large part de la communauté internationale aux forces du régime de Damas.

Des frappes aériennes ont aussi touché d'autres cités, tenues par les rebelles, comme Saraqeb et Sarmin, dans la même province d'Idleb. Selon la même source, des bombes incendiaires y ont été lâchés, affirment les rebelles.

Parallèlement, le bilan d'un raid aérien mené samedi sur le village de Urum al-Joz, vraisemblablement par des avions russes, a grimpé à 19 morts dont 6 enfants, a appris Reuters auprès de la population locale.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir