Syrie: vote lundi à l'ONU sur une résolution demandant une trêve à Alep

Le Conseil de sécurité de l'ONU doit voter lundi après-midi à New York sur une résolution demandant une trêve d'au moins sept jours à Alep et un accès humanitaire aux habitants d'Alep-est pris au piège des combats, ont indiqué dimanche des diplomates.Le texte a été mis au point par l'Egypte, la Nouvelle-Zélande et l'Espagne après de longues négociations avec la Russie, très réticente. L'Espagne vient de prendre la présidence du Conseil pour le mois de décembre.

Répondre aux besoins humanitaires urgents

Malgré des concessions faites par ses promoteurs - un premier projet demandait dix jours de trêve -- il n'est pas certain que Moscou laisse passer ce texte. La Russie avait proposé une trêve de 24 heures seulement, renouvelable, et voulait que les groupes armés extrémistes comme le Front al-Nosra soient explicitement exclus du cessez-le-feu. Le projet de résolution prévoit que "toutes les parties au conflit syrien mettent fin à toutes leurs attaques dans la ville d'Alep" pendant une période initiale de sept jours renouvelable.

Il prévoit également qu'ils "permettent de répondre aux besoins humanitaires urgents" en laissant entrer les secours destinés aux dizaines de milliers d'habitants de la partie est, rebelle, de la ville qui sont assiégés. Cette trêve temporaire vise à être le prélude à une cessation des hostilités sur l'ensemble de la Syrie, indique le projet de résolution. Parallèlement, le Canada a demandé au nom de 74 des 193 pays membres de l'ONU que l'Assemblée générale de l'ONU se réunisse en session plénière pour voter une résolution axée sur l'aide humanitaire à Alep. Aucune date n'a encore été fixée pour la reunion qui pourrait avoir lieu dans les prochains jours. Contrairement au Conseil, il n'y a pas de veto à l'Assemblée mais ses décisions ne sont pas contraignantes. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK