Conflit en Syrie: R.T. Erdogan se rendra en Russie jeudi pour une rencontre avec V. Poutine

Les deux leaders lors de l'inauguration du gazoduc "TurkStream", le 08 janvier 2020 à Istanbul
2 images
Les deux leaders lors de l'inauguration du gazoduc "TurkStream", le 08 janvier 2020 à Istanbul - © SERGEY GUNEEV - AFP

Le président turc Recep Tayyip Erdogan se rendra jeudi en Russie pour discuter avec son homologue Vladimir Poutine de l'escalade des tensions dans le nord-ouest de la Syrie, où Ankara mène une offensive contre le régime de Damas soutenu par Moscou. "Notre président se rendra en Russie le 5 mars pour une visite d'une journée", a déclaré la présidence turque dans un communiqué.

L'annonce de ce déplacement intervient alors que les relations entre Ankara et Moscou se sont dégradées ces dernières semaines à cause de la situation en Syrie. Dimanche, la Turquie a annoncé qu'elle avait lancé une offensive contre le régime de Bachar al-Assad dans la région d'Idleb (nord-ouest), abattant deux avions et tuant 19 soldats syriens. Cette opération "Bouclier du Printemps" a été lancée après des semaines d'escalade.

La semaine dernière, plus de 30 militaires turcs ont été tués dans des bombardements aériens attribués par Ankara au régime syrien. Avec l'appui de l'aviation russe, le régime de Damas mène depuis décembre une offensive meurtrière pour reprendre la province d'Idleb, dernier bastion rebelle et djihadiste en Syrie. Cette offensive a suscité des frictions entre Ankara et Moscou. 
 

Au Kremlin, on a affirmé ce lundi que la coopération avec la Turquie en Syrie est d'une "grande importance" et confirmé la tenue jeudi en Russie d'une rencontre entre les présidents turc et russe pour discuter des tensions dans la région d'Idleb.

"Nous conservons notre engagement à l'égard des accords de Sotchi, sommes pour l'intégrité territoriale de la Syrie, soutenons la lutte contre les terroristes (...) et naturellement donnons une grande importance à la coopération avec nos partenaires turcs", a indiqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, lors d'une conférence de presse téléphonique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK