Syrie: les deux principaux groupes rebelles de la Ghouta d'accord pour une trêve

Conflit en Syrie - Les deux principaux groupes rebelles de la Ghouta d'accord pour une trêve
Conflit en Syrie - Les deux principaux groupes rebelles de la Ghouta d'accord pour une trêve - © ABDULMONAM EASSA - AFP

Les principaux groupes rebelles contrôlant la Ghouta orientale, cible d'une campagne de bombardements meurtrière du régime syrien, se sont engagés à respecter le cessez-le-feu humanitaire réclamé par une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU.

Sept jours de frappes aériennes et de tirs d'artillerie du régime dans ce dernier fief rebelle aux portes de Damas ont tué 519 civils, dont une centaine d'enfants, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Le Conseil de sécurité a adopté samedi une résolution réclamant la mise en place "sans délai" d'une trêve d'un mois en Syrie pour permettre la livraison d'aide humanitaire et l'évacuation des blessés graves.

Dans un communiqué, le groupe rebelle islamiste Jaich al-Islam s'est engagé "à protéger les convois humanitaires qui vont entrer dans la Ghouta" orientale, en "se réservant un droit de réponse immédiate à toute violation commise" par les forces du régime.

Dans un communiqué séparé, un autre groupe rebelle islamiste, Faylaq al-Rahmane, s'est également engagé à "respecter le cessez-le-feu" et à "faciliter l'entrée de toutes les aides de l'Onu dans la Ghouta orientale", en soulignant son "droit de légitime défense et de réponse à toute agression".

Le régime poursuit son assaut aérien

Les raids aériens et tirs d'artillerie du régime syrien se poursuivent dimanche sur plusieurs localités de la Ghouta orientale, selon l'OSDH, qui précise toutefois que les bombardements ont baissé en intensité.

Mohamed Allouche, un responsable de Jaich al-Islam, a fait état sur son compte Twitter de frappes aériennes sur la localité de Chifouniya et de "tentatives d'assauts" du régime auxquelles les rebelles ont résisté.

Plusieurs trêves temporaires ont déjà été adoptées en Syrie. Leur entrée en vigueur et leur respect par les belligérants peut parfois prendre du temps et finissent souvent par voler en éclats.

Images du 23/02

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK