Conflit en Syrie: la Russie affirme que les soldats turcs tués se trouvaient parmi des terroristes

Les forces turques présentes dans la province d'Idleb sont censées communiquer leurs positions à la Russie
Les forces turques présentes dans la province d'Idleb sont censées communiquer leurs positions à la Russie - © Burak Kara - Getty Images

Les soldats turcs pris sous le feu de l'armée syrienne jeudi dans la province d'Idleb (nord-ouest de la Syrie) étaient parmi des "unités combattantes de groupes terroristes", a affirmé vendredi le ministère russe de la Défense, au lendemain de la mort de 33 militaires turcs. La Turquie n'avait d'ailleurs pas communiqué la présence, injustifiée, de ses militaires à cet endroit, ajoute Moscou, soutien de Damas.

Selon le communiqué russe, "les forces aériennes de la Russie n'ont pas été utilisées dans cette zone".

En vertu d'un accord russo-turc, les forces turques présentes dans la province d'Idleb sont censées communiquer leurs positions à la Russie, parrain du régime syrien, afin d'éviter les incidents armés.

Le ministère russe a affirmé qu'aussitôt que la Russie a été informée de la présence des militaires d'Ankara dans la zone, elle a pris "toutes les mesures pour un cessez-le-feu total de la partie syrienne, assurant l'évacuation des morts et des blessés en toute sécurité vers le territoire de la Turquie".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK